Les Magistrats demandent la levée de l’immunité d’un député

  • Publiée par Mamadouba Camara
  • 12 avril 2019 21 h 07 min
  • 0

L’Association des Magistrats de Guinée a tenu une assemblée générale ce vendredi 12 avril 2019 à la cour d’Appel de Conakry. Il était question pour ces praticiens de droit de statuer sur les propos qu’a tenus,  le président du groupe parlementaire RPG-arc en ciel Amadou Damoro Camara  qui a récemment accusé  les magistrats  Guinéens de corrompus.

A la sorte de cette rencontre, le président de l’association des magistrats de Guinée, Mohamed Aly Sam,  est revenu sur les points qui ont été abordés au cours de cette assemblée.

« Les débats se sont déroulés de façon démocratique et les décisions ont été prises  sur la base d’un vote. Ce que les magistrats ont posé comme problème, c’est la question de leur sécurité, cette question essentielle pour nous , puisque les propos qui ont été tenus sont de nature à jeter l’anathème, le discrédit, le manque  de considération sur les magistrats et à pousser les citoyens à la révolte contre les magistrats. Notre sécurité nous concerne et nous préoccupe sérieusement. Le Deuxième sujet abordé au cours de cette assemblée,  ce sont les propos de M. Damaro. Il a dit que tout a été fait pour les magistrats, nous avons discuté de ce tout. Ce tout concernait le traitement et les accessoires de salaire, ensuite la pension de retraite, le budget des juridictions et  la mutuelle de santé des magistrats et les questions de logistique, de communication et de transport ».

Poursuivant, M. Sam a tenu à préciser. « Nous avons pris là-dessus les résolutions qui ont faire l’objet  d’un document  qui a été présenté à M. le ministre de la justice et à M. le président du conseil national de magistrature qui est le président de la république. L’ensemble de ces résolutions ont donc été  présenté avec l’espoir que nous seront entendus. Nous ne demandons pas ce qui se passe ailleurs, nous, ne nous comparons pas  à aucune institution judiciaire d’un autre pays. Nous demandons ce qui a été décidé dans notre pays soit applicable a déclaré.

A ce qui concerne les actions entreprises par les magistrats contre M. Amadou Damaro, M. Sam, fait savoir qu’une commission est mise en place pour demander la levée de son l’immunité  parlementaire.

« Une commission a été mise en place pour préparer la saisine de l’assemblée nationale quant à la levée de son humilité parlementaire afin qu’il soit jugé conformément à la loi ».

Et d’ajouter « Si son humilité n’est pas levée, les magistrats ont décidé  d’arrêter tout travail jusqu’à ce que cette revendication soit satisfaite à compter de date de la saine de l’assemblée » a-t-il dit.

Partager
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

REPORTAGE VIDÉO

JOURNAL STAR21TV & EVASION

TOP 10 DES ARTICLES

PUBLIREPORTAGE