Alpha Condé prévient, « toute personne qui violera la loi subira les rigueurs de la loi et sera condamnée… »

  • Publiée par Abdoulaye Bella Diallo
  • 21 avril 2018 9 h 29 min
  • 0

En marge du lancement des travaux de la route  nationale Coyah-Mamou-Dabola, le président guinéen, Alpha Condé s’est attaqué cadres de l’État qui vendent des domaines non bâti de l’etat avant de promettre la récupération de ceux qui ont été vendus.  

« (…) Nous devons réhabiliter toutes ses routes afin de permettre à nos braves paysans qui sont dans l’agriculture pour évacuer les produits vers le marché, la même chose pour les industries. Mais cela n’est pas possible si les populations ne respectent pas l’Etat. Très souvent, les préfets, autres et certains fonctionnaires de l’Etat vendent les terrains qui appartiennent à l’Etat. J’ai prévenu les gens de Coyah, Dubréka, Forécariah et Kindia en attendant de l’intérieur que tous les terrains vendus de façon illégale, le gouvernement va les récupérer sans aucun état d’âme. Ça sera commencé dès la mise en place d’un nouveau gouvernement parce que beaucoup de fonctionnaires indélicats qui sont au niveau du ministère de l’administration du territoire ou du ministère de l’urbanisme ne font pas de travail. Ils vendent les terrains et distribuent des faux titres fonciers. Comment voulez-vous encourager les investisseurs s’il n’y a pas de garantie de titres fonciers. Nous allons imposer de nouvelles lois (…) mêmes les réserves foncières de l’État mise en place par la première république sont récupérées de façon abusive. Tous ces terrains vont revenir à l’Etat afin que ce pays puisse se développer », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre, le président guinéen a clamé haut et fort qu’aucun maire ne peut désormais vendre un terrain de l’État, « les gens qui s’enrichissent sur le dos des populations en vendant des terrains qui ne les appartiennent pas cela est valable pour tous les gouverneurs, les préfets, des fonctionnaires indélicats mais aussi certains responsables des communes. J’ai pris un décret pour interdire la vente de terrain aux maires. Aucun maire ne peut désormais vendre un terrain de l’État cela doit être très clair. Nous voulons que ce pays marche sur ces deux jambes et que la loi soit désormais appliquée », a ajouté le patron de Sékhoutoureya.

Par ailleurs, Alpha Condé a mis en garde les politiciens et les citoyens, « maintenant nous accepterons plus la pagaille. Toute personne qui violera la loi subira les rigueurs de la loi et sera condamnée. Et il n’y aura pas de grâce car, on ne doit pas se foutre de l’Etat. Si nous voulons encourager nos partenaires à venir, il faut que la Guinée soit un pays de droit, respectueux où il n’y a pas de pagailles (…) », a-t-il  menacé.

Share Button
Précédent «
Suivant »

Journaliste Reporter 00224 628 52 64 04

Laisser un commentaire