Conakry : la fédération des tradi-praticiens déterminés à assainir leur milieu

  • Publiée par Guineesynthese
  • 2 novembre 2018 18 h 40 min
  • 0

La fédération guinéenne des associations des guérisseurs traditionnels et herboristes de Guinée FEGAGTH en abrégé entend régulariser la pratique de la pharmacopée. Cette décision est partie du fait d’un laisser-aller constaté au sein de la profession. Face à cet état de fait, elle exige l’arrêt de la diffusion des spots publicitaires sur des Radios et Télévisions de la place relatifs au traitement de certaines maladies. À cela, elle ajoute le recensement des tradi-praticiens au niveau national et leur formation sur la pratique de la médecine traditionnelle. Elle a fait savoir tout cela ce vendredi devant un parterre de journalistes à la maison de la presse de Coléah.

Comment assainir le secteur des tradi-praticiens en Guinée ? C’est l’une des préoccupations majeures de la fédération guinéenne des associations des guérisseurs traditionnels et herboristes de Guinée. Selon le président Mamadi Daman Traoré leur corporation souffre d’un désordre qui ne dit pas son nom. Pour pallier ces problèmes, les personnes qui la composent comptent passer à la vitesse supérieure. Moustapha Keita est membre de la fédération.
« Il faut que ce secteur soit réglémenté. N’importe qui ne peut pas se lever n’importe quel jour pour mener une activité sanitaire sur le plan traditionnel. Il faut qu’il ait au moins une réglémentation, c’est la vie humaine qui en danger. Les gens venus de nulle part se disent je peux traiter cent maladies trente maladies pour pouvoir escroquer seulement en banalisant la vie humaine. C’est pourquoi nous voulons faire un recensement systématique des tra-praticien en Guinée »
La structure compte désormais catégoriser les tradi-praticiens pour son bon fonctionnement. Alpha Sylla
« Nous voulons connaitre d’abord le nombre de tradi-praticiens et le nombre des guérisseurs. Quels sont les guérisseurs qui peuvent traiter les maux de tête, les maux de ventre et les maux de dos. Et ci ceux-ci sont recensés, ils pourront travailler avec l’Etat. C’est-à-dire les placés dans les hôpitaux.
La FEGAGTH a été créée en 2005.

De sa création à nos jours, cette organisation n’a encore obtenue aucune subvention.

Kèlètigui Traoré

Share Button
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire