Crise sociale : les syndicalistes décident de paralyser le secteur minier

Depuis le 1er juillet date à laquelle le carburant a connue une hause de 2000 GNF, les manifestations de rue sont enregistrées dans plusieurs quartiers de Conakry.

De 8.000, le litre passe à la pompe à 10.000 GNF une augmentation que les centrales syndicales USTG-CNTG qualifie de décision unilatérale. Pour protester contre cette augmentation, les leaders syndicaux  ont declenché une grève à compter de ce mercredi 04 juillet sur toute l’étendue du territoire.
Après la première journée de grève, les responsables du syndicats se sont retrouvé pour encore serrer l’étau. Il est décidé de bloquer le secteur minier. Un secteur tant cher au président guinéen Alpha Condé.
Share Button
Précédent «
Suivant »

Journaliste Reporter d'Image 664 71 82 86 /623 51 50 96

  • facebook

Laisser un commentaire