Dakar (Sénégal) : le ministre Taliby Sylla participe aux conseils des ministres de l’OMVG et l’OMVS

  • Publiée par Aris Diabaté
  • 23 décembre 2017 15 h 54 min
  • 0

Du 14 au 20 Décembre dernier, Dr Cheick Taliby Sylla,  ministre guinéen  en charge de l’Energie et de l’Hydraulique  était dans la capitale sénégalaise pour participer aux  différentes sessions du conseil des ministres  de l’Organisations pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) et celle  de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie (OMVG).

L’objectif de ces 2 rencontres, était de dresser le bilan des différentes activités réalisées au cours de l’année  écoulée par ces différentes organisations respectives avant de se projeter  dans le futur.

La rencontre de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal

En prenant la parole  à cette 70ème  session du conseil des ministres  de l’OMVS,  Dr Cheick Taliby Sylla président dudit  conseil,  a remercié les dirigeants des  pays  membres de cette organisation  pour les  efforts consentis au cours de  ces dernières années  dans le but  d’améliorer les conditions de vie de leur peuple.  Dans le domaine  de santé, des millions de moustiquaires imprégnés  à longue durée  d’action (MILDA) ont été  distribués dans les différents pays de l’organisation pour lutter contre le paludisme sans oublier des comprimés de traitement des maladies tropicales négligées. Dans le domaine d’énergie plusieurs  barrages  ont été construits dont entre autre : Manantally,  Diama et Fello  qui  permettent aujourd’hui de garantir la disponibilité de l’eau  des usages de l’agriculture irriguée,  la production de l’énergie hydroélectrique. Beaucoup d’autres acquis  sont en cours comme la construction du  barrage de Koukoutamba en Guinée dans un bref délai pour le bien de ces pays.

Malgré ces différents efforts, le ministre Cheick Taliby n’a pas hésité  à lancer un appel  aux autorités de ces Etats membres au renforcement des liens juridiques entre le haut-commissariat et les représentants de l’Etat, mais aussi les sociétés en phase opérationnelle.

Crée le 11 mars 1972 dans la capitale mauritanien (Nouakchott), l’OMVS est essentiellement compte 4 Etats membres dont : La Guinée, le Sénégal, le Mali et la Mauritanie.  Sa présidence est actuellement gérée par Macky Sall, président du Sénégal et  le guinéen, Dr Cheick Taliby Sylla assure le poste du président de conseil de ladite organisation sous régionale.

La 44ème session du conseil des ministres  de l’OMVG

Discuter et échanger en vue  de trouver   les solutions durables sur  les questions  relatives à la mise en œuvre  du programme de développement des bassins sous-juridiction, tel  est l’objectif  principal  de la 44ème  session du conseil  des ministres de l’organisation  pour la mise en valeur du fleuve Gambie qui s’est tenu   cette semaine  dans la capitale sénégalaise.  Comme les autres pays membres de cette organisation notamment la Gambie, la Guinée Bissau et le Sénégal, la République de Guinée est aussi représentée  à cette rencontre par son  Ministre de l’Energie de l’Hydraulique,  Dr Cheick Taliby Sylla.

Selon le ministre Cheick Sylla,  les enjeux de cette rencontre sont importants pour les différents  pays membres de cette organisation «   c’est sous l’impulsion dynamique du Président de la République le professeur Alpha Condé,  que le haut-commissariat  de l’OMVG a été mise en place à Addis-Abeba  en marge  du sommet des chefs d’Etat de l’Union Africaine. Et depuis sa création, le projet énergie qui fait plus de dix ans se retrouve  et procéder à leur lancement. Les lignes d’interconnexions qui vont couvrir les quatre pays  à partir de Sambagalou  ont  traversé tout notre pays la Guinée. Arrivées à Linssan, de Linssan  à Kaléta et après Kaléta c’est Fria, Boffa et Boké. Ça va rentrer  en Guinée Bissau pour ressortir vers la Gambie et venir à Kaolack jusqu’à Tambacounda (Sénégal). C’est un projet phare  de cette organisation pour pouvoir  donner de l’énergie  aux différents pays, mais faire de l’électrification rurale en République de Guinée, en Guinée Bissau, en Gambie comme au Sénégal. Donc faire véhiculer 128 MW d’énergie  du barrage de  Sambagadou, ensuite 30% de l’énergie de Kaléta et 20 % de l’énergie de Souapity tout ça dédier dans le cadre de l’intégration sous régionale   afin de fournir   de l’énergie pour contribuer  au développement  des différents Etats. Voilà les grandes décisions qui ont été prises  pour booster ces projets  pour que d’ici 2018-2019 on puisse avoir ces lignes  et ça correspondra à l’arrivée de l’énergie de Souapity  qui couvrir la Haute Guinée, la Guinée Forestière et qui va couvrir les autres pays de la sous- région »  a expliqué  Monsieur  le Ministre

Pour cette année 2017, plusieurs activités ont été réalisés par l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG)  dans le domaine d’énergie dont entre autres : la signature de seize (16) contrats avec les  cinq (5) entreprises  de travaux  suivi  de son lancement en février 2017  des travaux du projet  par son excellence  le Professeur Alpha Condé ; l’organisation dans chaque Etat membre, de l’atelier de sensibilisation  sur la facilitation  administrative relative  au principe  d’exonération  des impôts et taxes  sur les marchés d’étude et de travaux de l’OMVG ; la livraison de l’interconnexion  sur les sites  du projet au Sénégal ; la mise en place et la formation  des 473 représentants  des structures  de base  du projet Energie  entre les comités nationaux  de suivi (CNS) et les comités locaux de coordination  et de suivi (CLCS) qui ont pour mission d’aider à la mise en œuvre  du projet Energie à la base ; le recrutement du personnel de l’Unité de Gestion du projet(UGP)Energie etc……

Cependant,  beaucoup reste à faire pour le bon fonctionnement de  l’OMVG notamment la mobilisation  du financement  pour la réalisation  du barrage de Sambangalou et la recherche   de certaines sources de financement après la résiliation du contrat avec l’entreprise chinoise China Gezhouba Group Corporation Limited (CGGC) et les négociations avec CWE.

A rappeler que ces 2 organisations sous régionales sont actuellement classées  premières au niveau de l’organisation mondiale

Share Button
Précédent «
Suivant »

Tel: (+224) 622204454

Laisser un commentaire