Délestage du courant de kaléta: critiqué pour avoir échoué, le ministre de l’énergie brise le silence

  • Publiée par Redaction
  • 24 mars 2016 20 h 19 min
  • 0

Alors que la capitale Guinéenne et certaines préfectures de la basse et de la moyenne guinée  croyaient avoir rompu avec l’obscurité suite au  lancement du barrage kaléta, elles viennent de reprendre avec l’obscurité habituelle. Critiqué ces derniers temps pour son inefficacité, le ministre de l’énergie brise le silence.

Le Ministre de l’énergie a tout d’abord décliné les raisons des délestages du courant à  Conakry ces derniers temps, puis de l’héritage qu’il acquis: « Il faut rappeler que les réseaux de Conakry sont des réseaux de fortunes développés par les populations elles-mêmes et qui créent aujourd’hui d’énormes problèmes dans la distribution de l’énergie à Conakry et voire même sur la ligne interconnectée.

Aujourd’hui, nous sommes fiers de déclarer que nous avons jusqu’à peu près 600 mégawatts de puissance installée en hydraulique et en thermique capable de fournir de l’énergie à toutes les populations de la ligne interconnectée de Conakry et ses préfectures périphériques en passant par Kindia, Mamou, Dalaba, Pita et Labé.

Mais très malheureusement, le développement de ces réseaux de fortune provoque des déclenchements qui agissent sur la distribution normale de l’énergie avec l’installation des puissances qui sont capables aujourd’hui de fournir de l’énergie 24h/24 sur le réseau interconnecté.

Ces pannes fréquentes sont essentiellement dues à ces réseaux-là qui vont bientôt connaitre le remplacement sur l’axe Conakry-Coyah, Conakry-Dubréka et tout cet ensemble va être réhabilité grâce à l’assistance constante de la République française ainsi que celle de l’union européenne également », a soutenu Taliby sylla.

 

En suite, le ministre de l’énergie Taliby s’est attaqué à ses prédécesseurs: « le travail à accomplir est énorme sur un réseau vétuste de plus de 50 ans qui n’a pas connu d’intervention normale, qui recevait le courant 6h de temps et qui aujourd’hui le reçoit 24h/24 ; techniquement ça provoque le réchauffement des câbles non dimensionnés, non normalisés qui tombent un peu partout à travers la ville. EDG est à pied d’œuvre et le temps de rechercher, trouver et réparer ces câbles, ça trouvera qu’il y a des quartiers qui n’ont pas d’énergie >>.

Pour inverser cette tendance, Taliby Sylla a proposé des pistes de solution: << Je demande la patience à toute la population pour pouvoir résoudre tous les problèmes qui datent de plus de 50 ans. Il n’y a pas de baguette magique, il faut travailler de jour comme de nuit et demander à toute la population de payer les factures.

Hier, il y avait des plaintes pour dire qu’il n’y avait pas de courant et aujourd’hui il y a le courant , donc, il faut que chacun sans utilisation de moyen de coercition, accepte de contribuer à l’effort du gouvernement et à celui de nos partenaires français pour stabiliser EDG afin de répondre aux services de qualité demandés par la population », a conclu le ministre de l’énergie et de l’hydraulique.

Share Button
Précédent «
Suivant »

664 71 82 86

Laisser un commentaire