Des comportements déplorables constatés au stade du 28 septembre lors du match Guinée-Centrafrique

  • Publiée par Redaction
  • 10 septembre 2018 13 h 36 min
  • 0

Ce dimanche, la Guinée affrontait à domicile la Centrafrique au compte des éliminatoires de la coupe d’Afrique 2019 au Cameroun. Score final, 1-0 en faveur des guinéens. Du coût la joie a été sans surprise tant au stade qu’aux alentours. Dans cette célébration de joie, des comportements assez déplorables ont été enregistrés avec pour auteurs un certain nombre d’individus. A titre d’exemple, le jet d’urine par ces derniers sur des supporters. Un acte qu’ils faisaient expressément. Plusieurs personnes se sont finalement retrouvées en partie mouillées par cette impureté qui était lancée d’un peu partout. Comme pour prouver qu’on ne renonce jamais à une vieille habitude, des individus ont encore fait parler d’eux au stade du 28 septembre.

Il s’agit de ceux qui urinaient dans des plastiques puis les jetaient où bon leur semblait. C’est une pratique devenue courante à l’occasion des matchs de grande envergure. Pour une énième fois, le stade a fait l’objet de différents agissements choquants. Au-delà des tas d’urine qui étaient déversés ci et là sur des supporters, des jeunes escaladaient le mur pour se retrouver dans la cour du stade. Bien que ça se passait sous les regards des agents de sécurité, ils n’avaient pas l’air de disposer d’un moyen pour les contrer et y mettre fin à l’immédiat. Ces comportements reflètent une mauvaise image du football guinéen sur le plan extérieur. Ils démontrent que le civisme n’a pas sa place à l’intérieur du stade du 28 septembre pendant les confrontations du syli national avec ses adversaires. Face à cet état de fait, la responsabilité incombe à la fois à l’Etat et au public sportif du pays. Ce qui amène à dire qu’il y’a beaucoup à faire de tous les deux côtés.

Autre aspect qui provoque le désordre dans le stade du 28 septembre c’est la non-limitation de l’accès aux supporters. Plus les billets sont sollicités plus ils sont vendus. Généralement la capacité d’accueil du lieu n’est pas prise en considération. Le match de ce dimanche qui opposait la Guinée à la Centrafrique met davantage en évidence la nécessité de rendre efficace l’éducation civique et morale en Guinée. Chose qui peut contribuer à rayer peu à peu ce genre de comportements dans les espaces sportifs guinéens.

Oury Maci Bah

Share Button
Précédent «
Suivant »

664 71 82 86

Laisser un commentaire