Dossier 28 septembre : Aboubacar Sylla considère les propos du ministre de ‘’ l’intervention inopportune, discourtoise et creuse…’’

  • Publiée par Abdoulaye Bella Diallo
  • 20 décembre 2016 10 h 53 min
  • 0

Aboubacar Sylla, président de l’UFC et porte parole de l’opposition républicaine a répondu ce lundi, 19 Décembre aux propos de Me Cheick Sacko, ministre de la justice et garde des sceaux. Il dit avoir accueillis beaucoup de surprise et de regret après la sortie médiatique du ministre de la justice.

L’ancien ministre de la communication parle d’une intervention inopportune, discourtoise, creuse et inadaptée dans la communication de la vie publique. Le président de l’UFC rejette dans la forme et dans le fond les propos du ministre de la justice, « sur le plan de la forme, le ministre de la république n’a pas le droit de s’adresser à un membre de la représentation nationale, c’est-à-dire un député ‘’ sur ce ton ‘’. Je crois que c’est de l’arrogance. Mais sur le plan du fond, nous avons fait le constat que cette année ce gouvernement est incapable pour que le procès puisse enfin démarrer… ».

Pour le porte-parole de l’opposition républicaine, le principe de subsidiarité et d’insulte à l’égard des magistrats guinéens évoqué par Me Cheick Sacko, est un écran de fumée pour masquer le manque de volonté politique des autorités guinéennes d’organiser ce procès, « depuis sept ans même le principal accusé dans cette affaire, le chef de la junte n’a été inculpé que seulement l’année dernière. Donc tout ceci veut dire qu’il veut noyer dans cette affaire…. » , a déclaré Aboubacar Sylla.

Share Button
Précédent «
Suivant »

Journaliste Reporter 00224 628 52 64 04

Laisser un commentaire