Enquête sur les évènements du 20 février: Pourquoi les groupes parlementaires trainent les pieds…

  • Publiée par Moussa Traoré
  • 11 avril 2017 7 h 38 min
  • 0

Les groupes parlementaires de l’assemblée nationale n’ont toujours pas désigné de représentants au sein de la commission d’enquête initiée par l’INDH, pour faire la lumière sur les violences enregistrées lors de la grève des enseignants les 20 et 21 février dernier dans la capitale.

Les libéraux, les républicains et le bloc de la majorité présidentiel n’auraient encore pas réagi à la demande de l’INIDH, qui les invite à désigner des représentants au sein de la commission censée faire la lumière sur ces violences qui ont fait 8 morts.

Cette attitude est  surprenante de la part des députés dont le rôle est de défendre les intérêts des populations. C’est vrai que le parti au pouvoir va certainement vouloir ne pas s’associer à cette démarche de l’INIDH.

Des informations non encore vérifiées font été de la désignation de Dr Fodé Bocar Maréga pour le compte des Libéraux au sein de la commission. Mais pour le moment cela ne serait pas matérialisé par un acte officiel.

A suivre…                                       

 

Share Button
Précédent «
Suivant »

TEL: (+224) 621998345

Laisser un commentaire