Fête de l’indépendance : le constat général qui ressort des 59 ans d’indépendance est que les leaderships Guinéens n’ont pas été à la hauteur des ambitions et espérances que notre peuple a nourri, dixit Faya du BL

  • Publiée par Aris Diabaté
  • 2 octobre 2017 14 h 06 min
  • 0

A l’occasion de la célébration du 59ème anniversaire de la Guinée, le président du parti Bloc Libéral (BL), Dr Faya Millimono a fait une déclaration. Déclaration dans laquelle, l’opposant guinéen a souhaité bonne fête à les guinéens. Lisez…

Chers compatriotes,

2 octobre 1958 – 2 octobre 2017, notre pays la Guinée a aujourd’hui 59 ans d’existence, en tant qu’Etat souverain. A l’occasion de ce jour solennel, j’ai l’honneur de vous souhaiter, au nom des responsables et des militants et sympathisants du Bloc Libéral, un joyeux anniversaire.

Je voudrais saisir l’occasion pour rendre un grand hommage à nos compatriotes qui se sont illustrés dans la lutte pour notre accession à la souveraineté nationale. Je voudrais aussi exprimer toute ma gratitude à l’endroit de tous les peuples du monde, épris de liberté et de justice, qui ont soutenu notre pays pendant cette période de combat historique.

Chers compatriotes,

En tant que Guinéens, nous devons être fiers ; en effet, la fierté du Guinéen est fondée sur la contribution remarquable de notre pays dans les luttes de libération de plusieurs peuples à travers l’Afrique et le monde. Notre pays a, depuis les premières heures de son indépendance, joué et continue de jouer un rôle de premier plan pour l’unification de l’Afrique. Les Guinéens que nous sommes constituent également un peuple travailleur et courageux.

Chers compatriotes,

Comme le dit un dicton : « A tout seigneur tout honneur ». Il est certain que les différents régimes qui se sont succédés au pouvoir depuis l’indépendance ont obtenu des acquis pour notre peuple. Cependant, le constat général qui ressort des 59 ans d’indépendance est que les leaderships Guinéens n’ont pas été à la hauteur des ambitions et espérances que notre peuple a nourri. Pourtant la nature nous a doté de tout : possesseur de deux tiers (2/3) de la réserve mondiale de bauxite ; possesseur d’important gisements de fer. Nous avons des gisements de métaux précieux et de diamants. Comment pouvons-nous comprendre que les populations d’un pays qualifié de scandale géologique, végètent dans la misère, avec un des plus faibles taux d’indice de développement humain dans le monde ? Comment pouvons-nous comprendre que les populations du « château d’eau de l’Afrique de l’Ouest » ne disposent pas d’eau courante ? Comment pouvons-nous comprendre qu’un pays disposant d’un potentiel humain très considérable ne puisse pas offrir à sa population un minimum de services sociaux de base ? Je pointe un doigt accusateur à la mal gouvernance instaurée par les différents régimes qui se sont succèdes au pouvoir. Pour la plupart, ces régimes se sont caractérisés par le par le manque de vision et se sont illustrés par les détournements de deniers publics et l’impunité instituée en mode de gouvernance. Malgré les nombreux atouts que possède le pays, les populations souffrent et sont pris en otage par une classe dirigeante assoiffée par le gain personnel.

En plus, la liberté au nom de laquelle les Guinéens de toute origine et de tous partis ont opté pour l’indépendance en 58, a été, tout au long de l’histoire bafouée et continue de l’être. Ainsi, du premier régime à celui de nos jours, en passant par les régimes militaires, la moindre contestation a toujours été réprimée dans le sang. Et en aucun cas justice n’a jamais été faite.

L’avènement de la démocratie dans les années ‘90’, qui fut perçu comme une opportunité, a aussi été un rendez-vous manqué. Car la fondation des partis politiques sur des bases ethnique et régionale a fortement altéré le tissu social de notre pays.

Chers compatriotes,

La précarité dans laquelle nous vivons, n’est pas une fatalité ! Elle émane des carences de leadership qui ont toujours caractérisées les différents gouvernements successifs. Nous pouvons et nous comptons inverser cette tendance. C’est bien un rude combat, mais il n’est pas impossible si nous nous donnons la main. Et c’est bien ça le combat du Bloc Libéral, pleinement engagé dans une dynamique de rupture et de reconstruction d’une nation unie, juste et prospère.

Cher Guinéen et chère et guinéenne,

Le combat en cours est aussi le vôtre. C’est pourquoi, j’invite tout le peuple de Guinée à s’engager aux côtés du Bloc Libéral pour créer la rupture avec la mal gouvernance, l’ethnocentrisme, la misère et les injustices. Votre engagement aux côtés du « BLOC LIBÉRAL » permettra l’alternance en « 2020 ».

Vive le peuple de Guinée!
Vive la Guinée !
Vive le Bloc Libéral !

Share Button
Précédent «
Suivant »

Tel: (+224) 622204454

Laisser un commentaire

CIFLE

DOCK PULLMAN

FEIDEF 2018