FIFA: Antonio Souaré aurait déboursé 100 mille euros pour sa promotion

  • Publiée par Redaction
  • 8 février 2017 16 h 04 min
  • 0

De plus en plus de rumeurs courent dans la cité à propos d’un éventuel échange de bons procédés entre Mamadou Antonio Souaré PDG de GBM et certains responsables de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), qui lui aurait permis de devenir membre de la Commission du Statut du Joueur de cette instance dirigeante du football mondial. Le président de la Ligue de football professionnelle dont on dit qu’il a le bras long, dans les milieux du football international, peut donc se permettre quelques folies comme soffrir un poste au sein de la Commission du Statut du Joueur de la FIFA pour l’exercice 2017-2021. Histoire de polir son image dans la perspective de l’élection du bureau de la Fédération guinéenne de football (FEGUIFOOT), dont il rêve de briguer la présidence.

La Commission du Statut du Joueur fait partie des 9 commissions permanentes de la FIFA. Cette Commission « établit et veille à faire respecter le Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs. Elle fixe le statut des joueurs lors des diverses compétitions de la FIFA. Sa compétence juridictionnelle est fixée dans le Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs. »
La nomination récente du président de la Ligue guinéenne de football professionnel (LGFP) au sein de cette commission continue d’alimenter la chronique dans la cité. Certaines allégations y voient une promotion obtenue à prix dor…On avance un chiffre faramineux de 100 mille euros…Même si cela est difficile à prouver. Tout ça reste au stade de supputations, bien sûr. Car bien que le monde du foot soit « pourri », illustration faite avec la « FIFAGATE », scandale qui a emporté Sepp Blatter et plusieurs de ses collaborateurs, l’institution tente bien que mal de sortir de la zone rouge.
Pour revenir à notre sujet, il faut dire que Mamadou Antonio Souaré rejoint ainsi un club composé de 21 membres issus de 21 pays, dont 3 africains, comme le Camerounais Abega Prosper.

Il faut rappeler que pour devenir membre des commissions permanentes de la Fédération internationale de football association, il faut impérativement une désignation par un procédé de cooptation. Et ce sont les confédérations de football qui sont habilitées à soumettre les candidatures de leurs membres, à cet effet, à l’appréciation de la FIFA. Pour le cas de Souaré, ce serait donc la CAF qui l’aurait proposé pour ce poste. L’homme d’affaires a des accointances au sein de cette institution également. Ce qui fait que cette promotion ne surprend guère, les milieux du football guinéen.
Ce que l’opinion déplore surtout, c’est le fait que Mamadou Antonio Souaré, veille tout accaparer au sein des instances du cuir rond dans notre pays. Une manière de vouloir tout contrôler, tout régenter.
Être président du Horoya athlétique club, de la Ligue guinéenne de football professionnel, du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 (COCAN2023), et vouloir en même temps briguer la présidence de la FEGUIFOOT, cela est vu comme étant un peu trop. C’est de la boulimie en somme, qui ne dit pas son nom…
Il serait préférable aux yeux de l’opinion que le PDG de Guinée Games puisse laisser la chance à dautres guinéens d’occuper eux aussi déminentes fonctions. Comme présider aux destinées de la Guinéenne de football.

Mamady Condé
In Le Démocrate

Share Button
Précédent «
Suivant »

664 71 82 86

Laisser un commentaire