Fin d’année 2018 : les coups de feu artificiel résonnent partout à Conakry

  • Publiée par Oury Maci Bah
  • 3 décembre 2018 14 h 01 min
  • 0

C’est devenu une habitude à Conakry de faire retentir les explosifs artificiels tout au long de chaque mois de décembre. Depuis l’entrée de ce mois, les coups de feu artificiel se font de la place dans les différents quartiers de la capitale. Enfants et jeunes s’en servent toutes les nuits jusqu’à des heures tardives. Ces agissement font peur instantanément à plusieurs personnes. Chaque explosion donne lieu à quelques secondes de panique chez ces dernières. Au fur et à mesure que le mois de décembre avance, les citoyens s’habituent peu à peu à ses agitations. Ce qui n’est pas sans conséquence pour eux car ils risquent de confondre explosion artificielle et coups de balles. La période actuelle est souvent celle dont profitent les malfrats pour opérer facilement sans attirer l’attention du voisinage de leur cible.

Les quartiers de Conakry commencent à vivre le mois de décembre à la manière habituelle. Ci et là on achète des explosifs artificiels tous les jours et on attend la tombée de la nuit avec impatience. Une fois c’est le cas, ça explose un peu partout. Certaines des explosions sont tellement fortes qu’elles font fuir de peur. Dans le quartier Lambandji par exemple, du 1er décembre à date, les coups de feu artificiel retentissent instantanément durant des heures. Ceux qui les font resonner sont généralement des enfants. Ils agissent souvent pour effrayer et avoir de quoi rire entre eux. Pour preuve, ils n’activent leurs explosifs qu’à côté des maisons ou lieux de retrouvailles.

Les marchés de la ville commencent à être bourrés d’explosifs artificiels en vente. Des clients pour ce type de marchandise augmentent du jour au lendemain. En ce mois de décembre, les explosifs artificiels sont assez sollicités et utilisés. Il s’avère que ce sera plus lorsque ce même mois sera dans ces cinq derniers jours. Pour ce qui est de leur utilisation, c’est fait de manière abusive. Cette réalité est évidente. Même des enfants de moins de 15 ans s’en servent. Ces derniers ont souvent en tête que les explosifs artificiels c’est pour faire peur aux voisins. C’est pourquoi ils les utilisent de sorte que le résultat soit toujours de causer la panique.

Il est arrivé que les autorités aient interdit l’usage des explosifs artificiels dans les années antérieures. Une mesure qui était non seulement pour sortir les quartiers des explosions artificielles à répétition mais aussi pour barrer la route aux malfrats qui en profitaient pour mener des attaques à mains armées. Cette fois encore la même situation s’impose. Si décembre est un mois de fête, il est aussi une période dérangeante par moments. En tout cas c’est ce qui ressort du constat de bon nombre d’observateurs.

 

Partager
Précédent «
Suivant »

Journaliste Reporter 00224 628 53 39 66

Laisser un commentaire

REPORTAGE VIDÉO

JOURNAL STAR21TV & EVASION

TOP 10 DES ARTICLES

PUBLIREPORTAGE