Fin d’Ebola en Guinée: La Croix-Rouge Guinéenne et la FICR félicitent leurs volontaires

  • Publiée par Redaction
  • 31 décembre 2015 12 h 35 min
  • 0

La Croix-Rouge Guinéenne et la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge (FICR) félicitent leurs volontaires et  l’ensemble des  organisations humanitaires, pour leur rôle déterminant dans la riposte contre la Maladie à Virus Ebola (MVE), au moment où la fin de l’épidémie d’Ebola est déclarée en Guinée le 29 Décembre 2015.

 
Conakry, le 29 Décembre 2015 – La Croix-Rouge Guinéenne et la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge (FICR) accueillent avec joie l’annonce faite le 29 Décembre 2015 de la fin en Guinée de la Maladie à virus Ebola.
Cet évènement  marque un jalon important dans les efforts consentis à l’éradication de la MVE, presque deux ans, jour pour jour, après sa déclaration dans le pays. «Nous avons été en mesure d’atteindre cet important résultat grâce à l’engagement des agents de santé et relais communautaires, y compris les volontaires et le personnel de la Croix-Rouge Guinéenne», déclare M. Elhadj As Sy, Secrétaire Général de la FICR.

 
Depuis Mars 2014, Les volontaires et le personnel de la Croix-Rouge Guinéenne ont effectué plus de 26,000 enterrements dignes et sécurisés, un rôle crucial mais extrêmement risqué pour arrêter l’épidémie. Ils ont également touché  2, 322, 888 personnes en Guinée, à travers la mobilisation sociale, y compris le suivi des contacts, la surveillance, la sensibilisation et le soutien psychosocial.
« Nous avons déployé plus de 2500 volontaires dans le cadre de l’opération de riposte contre la Maladie à Virus Ebola. Notre stratégie reposait sur cinq piliers à savoir : la mobilisation sociale, les enterrements dignes et sécurisés, la recherche des contacts, le soutien psychosocial et la gestion des cas  » confie Youssouf Traoré, Président de la Croix-Rouge guinéenne. « Aujourd’hui, avec la déclaration de la fin de l’épidémie d’Ebola, la Croix-Rouge s’engage à soutenir dans ses programmes, l’effort de relèvement des communautés affectées par la Maladie à Virus Ebola ».

« La Fédération internationale est  fière du dévouement inlassable et du courage du personnel et des volontaires, dans le cadre de la riposte. Ils ont risqué leur vie pour sauver celle des autres. Aujourd’hui, nous rendons hommage aux milliers de volontaires, au personnel humanitaire, et aux employés du secteur de la santé, qui ont été à l’avant-garde de la riposte ce, malgré les résistances communautaires, la violence et la stigmatisation auxquelles ils ont été confrontés. Ces braves  hommes et femmes, continuent de nous inspirer » déclare Aliou Boly, Représentant Pays de la FICR en Guinée.
Cependant, la Croix-Rouge Guinéenne et la FICR attirent l’attention sur les nombreux défis qui sont à relever au cours des prochains mois, pour éviter une réapparition de la maladie. La Croix-Rouge Guinéenne et la FICR invitent les populations à maintenir les bons comportements de lavage des mains, idéalement au savon, même après la déclaration de la fin de l’épidémie, car c’est un des meilleurs moyens de barrer la route à toute résurgence d’une épidémie d’Ebola et d’autres, dans ce pays et ailleurs.
La Croix-Rouge mettra en œuvre tous les moyens possibles, pour s’assurer que les communautés affectées par ce genre de crise majeure, sont en mesure d’y faire face et de faire montre de plus de résilience.
« Avec la déclaration de la fin de l’épidémie en Guinée, le pays va entrer dans une phase de 90 jours de surveillance accrue au cours de laquelle, la Croix-Rouge continuera à faire les prélèvements systématiques notamment à travers  les tests de diagnostic rapide (TDR), dans le cadre de la Surveillance épidémiologique, pour détecter rapidement toute résurgence de cas » ajoute le Président de la Croix-Rouge Guinéenne.
Le Représentant Pays de la FICR précise qu’avec l’appui du Mouvement International de la Croix Rouge, la Croix-Rouge Guinéenne mettra un accent particulier sur la surveillance transfrontalière à travers le développement d’outils appropriés, facilitant les remontées d’informations et l’alerte précoce.
Comme on pouvait s’y apprendre, « l’épidémie a profondément déstructuré le système de santé et considérablement affecté l’économie de la Guinée, notamment en augmentant la vulnérabilité des communautés durement éprouvées, avant même l’avènement de la crise  » déclare Aliou Boly. Selon lui, il va sans dire qu’un sursaut institutionnel ainsi qu’un engagement communautaire sont indispensables pour restaurer un système de santé plus résilient.

 
La Croix-Rouge Guinéenne était présente en Guinée avant l’épidémie d’Ebola et continuera de l’être aux côtés des Pouvoirs Publics ainsi que des acteurs humanitaires, pour prévenir et répondre aux épidémies et autres catastrophes. Les
héroïques volontaires de la Croix-Rouge Guinéenne vont continuer à apporter leur soutien à leurs  communautés, afin qu’elles deviennent mieux équipées et plus résilientes, face aux catastrophes et notamment les défis d’urgence sanitaire.
Auxiliaire des Pouvoirs Publics et conformément à son mandat, en tant que membre du Mouvement international de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, la CroixRouge Guinéenne travaillera aux côtés de ses partenaires, pour garantir le renforcement du système de santé et la mise en place de mécanismes appropriés de réponse, à même de permettre de faire face aux futures épidémies.
« L’épidémie d’Ebola a commencé avec un seul cas, et un seul cas peut relancer la crise. Nous devons rester vigilants « , conclut Youssouf Traoré, Président de la CroixRouge Guinéenne.

 
Pour les interviews veuillez contacter :
Mirabelle Enaka , Déléguée Communication FICR
Mobile : 00224 624 196 530,  Email : mirabelle.enaka@ifrc.org
Benjamin Pé Goumou, Chef de Département Communication CRG
Mobile : 00224628682204, Email : crgcom@gmail.com

Share Button
Précédent «
Suivant »

664 71 82 86

Laisser un commentaire