Grosse magouille dans la campagne agricole 2017: Des hauts cadres au cœur du scandale

  • Publiée par Redaction
  • 1 novembre 2017 7 h 29 min
  • 0

Qui a menti au président Alpha Condé dans cette affaire d’engrais qui a causé des dégâts énorme en Haute et Moyenne Guinée ?  Des hauts cadres au sommet de l’Etat pointé du doigt dans cette affaire, qui risque de faire tomber des têtes.

Le vendredi 8 mai 2016, les gouvernements guinéens et maliens ont inauguré la première usine d’engrais de la filiale du Groupe Toguna  à Kénèndé dans la préfecture de Dubréka. Situé à une quarantaine de Kilomètre de Conakry. « Grâce à cette usine, le plus petit  paysan de la Guinée peut s’approvisionner en engrais de qualité, sans avoir à subir les caprices  des importateurs » dixit le président Alpha Condé.

Quelques mois plus tard, en février 2017, le président Condé est roulé dans la farine par certains hauts cadres pour une signature d’un partenariat entre l’Office Chérifien des Phosphates et la République de Guinée. Un partenariat d’approvisionnement en engrais phosphatés de 100 000 tonnes pour 2017.

Le Maroc livre les 100 000 tonnes d’engrais dont 20.000 en don.  Cent mille tonnes, c’est donc la quantité d’engrais mise à disposition des paysans cette année.  Enorme  pour un pays  qui peine à utiliser 20.000 tonnes par an. A travers  cette grande opération, le gouvernement guinéen entendait réaffirmer sa volonté d’atteindre vite  l’autosuffisance alimentaire, une promesse de campagne du président de la république Alpha Condé. Hélas, c’est tout à fait le contraire. En Haute et Moyenne Guinée, la récole a raté pour cause, selon les agriculteurs, les engrains ne sont pas de la bonne qualité. Pourtant cette usine d’engrais implantée sur le sol guinéen avec un investissement de 5 millions de dollars pouvait satisfaire le besoin des agriculteurs du pays.  Conséquence, l’usine Toguna Guinée ne peut plus produire et écouler ses engrais auprès des paysans de Guinée. L’entreprise a été fermée.

Pendant que l’Etat met les bouchons doubles pour attirer les investisseurs, certains hauts responsables au sommet de l’Etat à cause de leur intérêt personnel préfèrent décourager ses investissements.

Dossier à suivre…

Share Button
Précédent «
Suivant »

664 71 82 86

Laisser un commentaire