Guinée : La fête de l’Aïd el Fitr célébrée ce vendredi

  • Publiée par Redaction
  • 15 juin 2018 12 h 28 min
  • 0

Après 29 jours de jeûne, la fête de l’Aïd fitr a été célébrée ce 15 juin 2018 sur toute l’étendue du territoire national. De milliers de musulmans ont rallié dès le matin les lieux qui ont servi de cadre pour la prière. Vêtus de tout neuf pour la plupart, ils ont imploré le créateur et prié durant de longues minutes avant de regagner leurs domiciles dans une réjouissance totale. Comme dans beaucoup de quartiers de Conakry, à Bailobaya, c’est sur le terrain de football que la prière a été effectuée.

Nombreux sont des musulmans qui ont pris part à la célébration de l’Aïd el Fitr confiants que les bonnes actions accomplies pendant le mois de Ramadan ont été exaucées par Dieu. Du côté de Bailobaya, le sermon a porté sur la crainte vis-à-vis de Dieu. Conscient des dérapages sataniques auxquels la jeunesse pourrait s’adonner en ce jour de fête, l’imam a profité pour parler à cette couche sociale: << la fête ne veut pas dire faire le rapport hors mariage ou consommer de la bière. Celui qui le fait peut dire au revoir à toutes les récompenses qu’il a acquises durant le mois de Ramadan. Ne ruinez pas en peu de secondes les récompenses cherchées tout au long du mois de jeûne.>>

La fête de ramadan marque la fin du jeûne et le début du 8 ème mois du calendrier musulman. Elle est pour les fidèles une occasion de se réjouir au bout de 29 ou 30 jours de consécration entière à l’adoration du seigneur. Une réjouissance qui se fait conformément à l’islam. C’est-à-dire aller à la prière, y rester jusqu’à la fin du sermon, se retrouver en famille ou amis pour échanger et manger ensemble, rendre visite aux proches, saluer les uns et les autres….

Cette fois encore il s’avère que la célébration de l’Aïd el Fitr a eu lieu dans tout le pays au même jour. Une possibilité qui avait cessé par le passé. La coïncidence de ces derniers mois de ramadan avec le début des saisons de pluies, causant ainsi l’observation de la lune impossible, la communauté musulmane de Guinée a pris pour habitude d’écouter la ligue islamique nationale sur quand commencer et terminer le jeûne.

Malgré la difficulté économique qui secoue beaucoup de foyers, les guinéens ont quand même aujourd’hui le sourire aux lèvres.

Oury Maci Bah
(+224)628533966

Share Button
Précédent «
Suivant »

664 71 82 86

Laisser un commentaire