Interveiw: le consul honoraire de la Guinée au USA s’exprime sur des questions de jeunesse

  • Publiée par Guineesynthese
  • 20 septembre 2018 6 h 55 min
  • 0

Du 14 au 17, Conakry a abrité la deuxième édition du forum ouest Africain de la jeunesse CEDEAO. En marche de cette rencontre notre collègue Moussa Sékou Keita  a fait réagir le consul honoraire de la Guinée au USA. Il était question dans cet entretien de parler de l’immigration clandestine et d’autres sujets comme l’entrepreneuriat jeune. Un cas qui frappe de plein fouet aujourd’hui la jeunesse africaine majoritairement convaincue que la meilleure vie c’est de l’autre côté de l’océan Atlantique ou de la mer méditerranée. Selon Jordan José, consul honoraire de la Guinée en Californie, la création d’emploi sur place pour les jeunes est un moyen efficace pour freiner l’immigration clandestine.  

Les Etats-Unis figurent parmi les destinations préférées des migrants africains. Que se soit ceux qui passent par la voix légale ou ceux qui le font clandestinement, ils sont nombreux à vouloir arriver au pays de l’oncle Sam.  Pour le cas particulier des jeunes qui s’adonnent à l’immigration clandestine, ils subissent toute sorte de calvaire pendant leur traversée. Mais d’après Jordan José, le problème n’est pas sans solution : << je crois, c’est surtout créer des emplois qu’il faut en Afrique de l’ouest. souvent ont n’a trop  insisté sur les mines, les mines c’est pas ce qui crée  forcément des emplois, c’est l’agriculture qui crée beaucoup d’emplois. Je crois que c’est cette politique que les pays de l’Afrique de l’ouest doivent avoir. Développer certains secteurs comme l’agriculture, le tourisme. Ça crée énormément d’emplois >> précise-t-il.

Créer d’emplois en Guinée pour des jeunes fait parti des projets du consul. D’ailleurs il a déjà un choix du domaine qu’il compte développer dans le pays : << Ce qui m’intéresserait c’est de développer la culture. Y a énormément des choses à faire par rapport à la culture. Chaque fois que je viennes en Guinée je voudrais bien visiter certains sites mais je trouve personne qui m’aide. Je vous donne un exemple, quand j’arrive à l’aéroport de Conakry je vois personne avec des brochures pour aller visiter certains sites >>.

Suivez l’intégralité de l’interview réalisée par Moussa Sékou Keita et décrypté par Oury Maci Bah

INTEGRALITE DE L INTERVIEW DU CONSUL JORDAN FR

 

 

 

Share Button
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire