Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes : les Hommes de médias célèbrent dans la grande indignation

L’humanité a célébré ce Jeudi 02 novembre 2017, la journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes. En Guinée, cette journée a été marquée par une déclaration des associations de presse à la maison commune des journalistes située à Colèah. C’est la présidente de l’APAC, Asmaou Diallo qui a lu cette déclaration au nom des associations de presse signataires.

Dans cette déclaration, elles ont tout d’abord fustigé la lenteur de la justice guinéenne dans le dossier d’assassinat du journaliste Elhadj Mohamed Koula Diallo et condamner les auteurs de ce crime les éventuels complices et commanditaires. Avant de se poser la question sur ce qui est bien arrivé à Chérif Diallo.

Dans cette même déclaration, les association de presse sont revenu sur la journée du mardi 31 octobre qui a été marquée par des violences infligées aux journalistes par les gendarmes dans les locaux de l’escadron de la gendarmerie mobile numero 03 de Matam pendant que les Hommes de médias étaient venu apporter leur soutien et s’enquérir de l’état du coordinateur de GANGAN RTV, Aboubacar Camara qui venait d’être transféré après une journée de garde-à-vue à la gendarmerie deYimbaya.
Plus loin, ces Associations se sont engagées de poursuivre en justice les auteurs de cette répression aveugle, ignoble et inhumaine, le tout assorti d’une demande de réparation des préjudices moraux, matériels et financiers, causés aux victimes et à l’ensemble de la presse guinéenne.
Pour joindre l’acte à la parole, les associations professionnelles des médias en Guinée, invitent l’ensemble des acteurs de médias, à se présenter, le lundi 06 novembre prochain au tribunal de première instance de mafanco, pour déposer la plainte.

Une déclaration publiée conjointement par : L’APAC, L’AGEPI, L’AGUIPEL, L’URTELGUI, LE REMIGUI, LE SYNDICAT DE LA PRESSE PRIVEE, L’UPLG et L’UPF.
A rappeler que, l’Assemblée générale des Nations-Unies a adopté, la journée internationale de la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes lors de sa 68ème session en 2013, la Résolution A/RES/68/163(link is external), qui proclame le 02 novembre « Journée Internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes ». Cette résolution a exhorté aux Etats Membres à mettre en place des mesures précises afin de lutter contre l’actuelle culture d’impunité. La date a été choisie en mémoire de l’assassinat de deux journalistes français au Mali, le 02 novembre 2013,Ghislaine Dupont et Claude Verlaine.

Share Button
Précédent «
Suivant »

Journaliste Reporter d'Image 664 71 82 86 /623 51 50 96

  • facebook

Laisser un commentaire