Journée mondiale de la jeune fille : Une célébration en toute pompe en Guinée

  • Publiée par Redaction
  • 11 octobre 2017 16 h 38 min
  • 0

L’humanité a célébré ce mercredi, 11 octobre 2017 la journée mondiale de la jeune fille. Le thème international de l’édition de 2017 s’intitule  » Autonomisons les filles : Avant, pendant, et après les crises ». En Guinée, cette journée s’est déroulée à la Bleuzone de Kaloum. Des milliers de jeunes filles venant des différentes écoles de la capitale, le parlement de la jeune fille guinéenne entre autres ont pris part à cette fête qui célèbre la jeune fille. C’est la première Dame Hadja Djènè Kaba Condé qui a présidé cette cérémonie, en présence de la ministre de l’action, les ONG de protection de la jeune fille et de l’enfance.

C’est en 2012 que cette journée a été instituée par l’ensemble générale des nations-unies. C’est ainsi que chaque 11 octobre les jeunes filles se réunissent pour parler des difficultés auxquelles elles sont confrontées telles que, les violences sexuelles, physiques et morales, les mutulations génitales et féminines, les mariages précoces pour ne citer que ceux-la.

A cette occasion, Aissata Kassis Camara, a exercé les fonctions de président de la République pour une durée de 30 min. Et la présidente de la république pour la circonstance a installé son gouvernement composé des jeunes filles qui avait d’ailleurs tenu le conseil des minitres du mardi 10 octobre au palais de la colombe. C’est une façon pour les autorités guinéennes de montrer aux yeux du monde entier le rôle que la jeune fille doit jouer, mais dire qu’elle garantie la liberté de la jeune ainsi que son épanouissement.

La ministre de l’action sociale de la promotion féminine et de l’enfance dans son intervention a invité le gouvernement guinéen, les partenaires au développement, les parents, les organisations de la société civile pour mutualiser les efforts envie de l’émergence des bonnes pratiques de protection des droits de la fille. La ministre a également souhaité qu’on octroie des bourses d’études aux filles sur la base des critères objectif, promouvoir une politique d’emploi pour le recrutement des filles dans les structures privées, soutenir la scolarisation des jeunes.

Pour la représentante du système des nations-unies en Guinée, Seraphine Wakana, le thème de cette journée va en droite ligne avec l’engagement des nations unies en faveur des jeunes filles. Son institution est en faveur de l’enseignement complete à la sexualite des jeunes filles pour les permettre de prendre les décisions sur la sexualité et leur santé et adopter de comportement responsable. Il faut combattre l’inégalité entre homme et fille en scolarisant les jeunes filles. Au de là de cette journée, l’implication dans les débats et des instances de prise de décisions en ce qui concerne la vie des jeunes filles doit être effective, ajoute-telle.

La première Dame de la République était à côté des jeunes filles pour célébrer en apothéose cette journée, Hadja Djene Kaba Condé n’a pas manqué de souligner que sa fondation sera auprès du mouvement national en faveur des droits des filles à travers des actions visant à realiser leur potentiel.

Oumar Camara

Share Button
Précédent «
Suivant »

664 71 82 86

Laisser un commentaire

CIFLE

DOCK PULLMAN

FEIDEF 2018