Journée Nationale des ONGs : Hadja Saran Daraba « il faut que l’Etat veille à mettre un peu d’ordre dans la création des ONGs’

  • Publiée par Guineesynthese
  • 25 octobre 2018 18 h 44 min
  • 0

Le 25 octobre de chaque année est célébrée en guinée comme la journée nationale des ONGs. Le REFMAP, réseau des femmes du fleuve mano pour la paix n’a pas voulu que cette journée passe sous silence. Elle a organisé ce jeudi au palais du peuple une rencontre avec certaines ONGs autour du thème témoignages sur l’associationnisme en Guinée.


Ce sont plus d’une vingtaine d’ONGs venus de Conakry tout comme de l’intérieur du pays à prendre part à cette rencontre. Des échanges aucours desquels des personnalités comme feu Ben sékou sylla, feu Thierno Aliou Diaouné, comme Alhassane Condé, ancien ministre de l’administration, Kiridi Bangoura, ont été honoré pour leur combat au niveau de la société civile.

Hadja Saran Dara Kaba est la présidente du REFMAP. « Il est important qu’en Guinée nous apprenions à rendre hommage à nos devanciers. Que nous reconnaissions leur mérite, que nous disions ce qu’ils ont fait de bien mais aussi, de rendre hommage à ceux qui sont vivant pour les encourager à continuer à bien faire et à inciter d’autres à bien faire» dit-elle.

Aucours de la célébration de cette journée, une récommandation a été faite à SERPROMA organe chargé de régulariser le secteur.
« je penses qu’il est important que ce service soit érigé, soit en agence en tout cas, une institution avec un conseil d’administartion, une gestion financière et technique autonome qui l’oblige à rendre compte» a ajouté la présidente du REFMAP.

Cette journée nationale des ONGs

a été une occasion pour le REFMAP de faire une autopsie de cet univers en Guinée. Le résultat n’est pas réluisant, c’est pourquoi Hadja Saran Daraba Kaba demande qu’il faut que l’Etat veuille à mettre un peu d’ordre dans la création des ONGs, qu’on sache aujourd’hui qu’il y’a une procédure légale nationale, conclut-elle.

Il faut préciser que la célébration de cette journée nationale des ONGs a été intérrompue depuis quelques années. Soucieux donc de l’avenir des ONGs, le REFMAP a trouvé utile de relancer la célébration.

Kèlètigui Traoré

Share Button
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire