Justice: Le procès sur le massacre du 28 septembre n’est pas pour demain!

  • Publiée par Guineesynthese
  • 1 août 2018 19 h 23 min
  • 0

La première réunion de travail du comité de pilotage pour la tenue du procès sur les événements du 28 septembre 2009, s’est tenue ce mercredi 01 août à Conakry. Finalement, les 400 et quelques victimes vont devoir attendre septembre prochain pour être situé sur leur sort.

C’est un huit clos qui a duré 3 heures, mais n’a donc pas révélé de grandes annonces. Des discussions qui ont porté notamment sur la date, le temps et le lieu où va se tenir le procès. Mais cette première réunion n’aura donc pas suffit à clarifier la situation. « La décision n’a pas été arrêtée, ce n’est pas en une seule séance qu’on va arrêter quelque chose. Ce sera donc en septembre et c’est un procès qui va durer entre 4 à 6 mois. On ne peut pas faire à la cour d’appel ni devant les trois tribunaux de Conakry, il faut trouver un endroit neutre qui va être aménagé. Nous avons parlé de Siguiri, Boké et Forécariah ». Explique Maître Cheick Sacko, ministre de la justice et président du comité de pilotage. Toutefois le ministre parle d’un certains nombre de paramètres, sans lesquels le procès ne pourra se tenir. « L’organisation de ce procès sensible doit absolument tenir compte du contexte nationale. On est dans un pays en crise, la justice ne tombe pas du ciel. Donc quelque soit l’importance d’un procès il faut qu’on tienne compte du contexte national. Ce contexte national c’est également les élections avenir, législatifs et les élections présidentielles en 2020 ».

C’est surtout un procès qui demandera de gros moyens financiers, indique t-il. Et les tous les partenaires auront leurs parts à donner. 78 milliards de francs en tout, sont sollicité par le ministère de la justice pour permettre l’organisation de ce procès tant attendu.

Abdoulaye Bella Diallo

628526404

Share Button
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire