Kankan : Fin des travaux de déminage, plusieurs tonnes d’explosifs et munitions détruits

  • Publiée par Laye Famo Condé
  • 5 décembre 2018 14 h 21 min
  • 0

C’est une opération de déminage qui a eu lieu au Camp Soundiata Kéita de Kankan, troisième région militaire du pays où 165 tonnes d’explosifs et de munitions ont été déterrés pour protéger les populations civilo-militaires face à une éventuelle explosion. Des appareils de détection et autres équipes de dernière génération ont rendus possible cette opération sous la clairvoyance des experts français spécialistes des travaux de déminage de ces matériels dangereux pour la société. Des munitions et explosifs qui étaient sous le sol guinéen bien avant même l’indépendance du pays et constituaient une menace sécuritaire des hommes en uniforme mais aussi la paisible population de Kankan. 

Après le point de presse,  la visite de terrain, la mission s’est rendue à « Koumban », une sous-préfecture située à 35 kilomètres de la commune urbaine pour assister à la dépollution pure  et simple de ces 165 tonnes d’explosifs et de munitions devant les autorités locales ainsi que les citoyens de Koumban. En lieu et place, cinq fourneaux ont été creusés, les équipements à détruire y étaient reparti entre eux reliés par une interconnexion.  Selon le mécanisme de dépollution les fourneaux devraient explosés au même moment dans un intervalle de zéro à cinq minutes.

C’est précisément à 16h que le gouverneur et le représentant de l’Union Européenne ont appuyé sur les boutons de détonation pour mettre fin à cette opération de destruction des armements sans utilité mais très néfastes pour les personnes et leur sécurité.

Au cours de la rencontre, le délégué de l’Union Européenne s’est réjoui à la dernière opération de déminage tout en réaffirmant que leur mission est l’accompagnement de la Guinée dans la réforme de l’armée et la protection de la population, précise Gerarld Hatler.

En procédant à la clôture de cette gigantesque opération de dépollution des explosifs et munitions dans sa juridiction, le gouverneur Mohamed Gharé se dit très rassurer pour la protection de sa population, car, pour lui cela représentait une menace inestimable  pour les citoyens. Aujourd’hui, cette menace est effacée de nos mémoires, conclut–il.

Un hélicoptère présidentiel a été mis à la disposition de la mission pour faire face aux éventuels cas d’urgence, qui notifie la volonté  incontestable du président de la république qui en a fait une des priorités de ses mandatures, la réforme de l’armée Guinéenne.

 

Partager
Précédent «
Suivant »

Journaliste-Reporter 628 62 66 56

Laisser un commentaire

REPORTAGE VIDÉO

JOURNAL STAR21TV & EVASION

TOP 10 DES ARTICLES

PUBLIREPORTAGE