Kankan: le quartier Bordo transformé en dépotoir d’ordures

  • Publiée par Aris Diabaté
  • 17 septembre 2018 16 h 24 min
  • 0

Bordo un quartier de la banlieue de la commune urbaine de Kankan est complètement transformé en dépotoir d’ordures. Tous les déchets produits par la population de cette grande ville sont destinés vers le secteur 1 pendant que la décharge finale est prévue à Makonon un district de la sous-préfecture de Koumban situé à 20 km de la commune urbaine. 

Ce nouveau domaine utilisé par les citoyens fait partie du domaine du centre de recherche agronomique de Bordo CRAB qui depuis 2001 est transformé en un lieu de jet de déchet. Les responsables du CRAB ont saisi les autorités de Kankan mais en vain. Actuellement une montagne d’ordures commence à se former sur cet endroit. Sidiki Kéita un des responsables du CRAB estime que ce comportement de certains citoyens est un sabotage. Il a de même montré son ras-le-bol face à cette pratique qui ne reste sans conséquence sur leur activité. La perturbation des données, la pollution de l’environnement, la destruction du fleuve Milo sont entre autres quelques effets néfastes, souligne Keita.

Une synergie d’actions est mise en place entre la jeunesse du quartier et le CRAB pour traquer les auteurs de cet acte d’incivisme souligne Mohamed Traoré, président de la jeunesse du dit quartier.

Les responsables locaux ont à leur tour adressé une correspondance aux autorités préfectorales et communales invitant les citoyens à un changement de comportement. Malgré cet appel, beaucoup de personnes s’en tête et continuent à déverser les déchets sur ce domaine public non loin de la route Kankan-Kissidougou.

Ce dépotoir est devenu une menace de santé publique à cause des odeurs nauséabondes que dégagent ces déchets conclu Mohamed Traoré.

C’est pourquoi à la suite d’une concertation, un comité de veille est  mise en place. Il a mis main sur une camionnette, un pick-up, une moto tricycle ce lundi 17 septembre entrain de jeter les ordures. Ils sont soumis au paiement d’une amande de 500 000 FG que Aguibou Kaba qualifie d’exorbitant. Il utilisait la décharge finale mais soudainement il reçoit un avertissement de la part des populations de Makonon qui dit avoir mis fin à l’utilisation de leur localité en dépotoir d’ordures.

 Laye Famo CONDE correspondant régional

 

Share Button
Précédent «
Suivant »

Tel: (+224) 622204454

Laisser un commentaire