Kankan : L’extraction du sable, au cœur des activités quotidiennes des citoyens

  • Publiée par Redaction
  • 21 février 2018 23 h 03 min
  • 0

En ce début de la saison sèche, le fleuve Milo se transforme en une véritable arène d’activité génératrice de revenu pour les citoyens de la ville de Nabaya. A Kankan, nombreux sont des femmes, jeunes et enfants qui pratiquent l’activité d’extraction du sable sur le fleuve Milo. Sous l’ardent soleil, ils se trouvent dans toutes les rives du fleuve. Pour toucher du doigt les conditions dans lesquelles, ils exercent ce travail, nous  sommes  allé à la rencontre de certains d’entre eux. Il en résulte que la pauvreté serait  à l’origine de cette pratique.

Chaque jour, très tôt le matin,  ces citoyens qui font de l’extraction du sable leur principale activité, affluent en grand nombre les bordures du fleuve dans le seul but de subvenir leurs besoins jounaliers.

M’Balou Kourouma, veuve et mère de 12 enfants, pratique cette activité, il y a 4 ans. Elle nous explique les raisons qui lui ont conduit à faire ce travail.
« je fais cette activité pour subvenir aux besoins de mes enfants. Mon mari est décédé il y a longtemps. Si je ne vends pas du sable, mes enfants ne peuvent pas manger. Je n’ai pas un autre moyen que ça ».

Pousuivant, elle exprime son cri de cœur: « je demande à l’Etat guinéen et des personnes de bonne volonté de nous venir en aide car ce travail est très pénible. On le fait malgré nous ».

Comme tous ses compagnons,  leur travail consiste à extraire le sable dans le fleuve, embarquer dans les pirogues puis transporter sur tête vers la belle aire.

En plus de ces mères de famille,  les jeunes étudiants ne font pas l’exception à la règle. C’est à l’image de Hone Onivogui, étudiante en 2ème santé communautaire et Gnakoï Lamah électricité Bâtiment, qui pratiquent de jours en jours cette realité à deux après l’école à 14 heures, ils se rendent au fleuve pour le colportage du sable.

A noter que  le prix d’un chargement de sable au fleuve, varie entre 120 à 150 000 GNF.

Par Leno Issac amara 624070303
Yaradouno Michel

Share Button
Précédent «
Suivant »

664 71 82 86

Laisser un commentaire