Kankan : par manque de conservation, plusieurs balles de cotons risque de pourrir cette année

  • Publiée par Redaction
  • 17 septembre 2018 9 h 56 min
  • 0

La production annuelle du projet coton au compte de la campagne 2018 se chiffre environ à 1 500 tonnes. Ce résultat obtenu cette année risque d’être vouer à l’échec suite à la mauvaise conservation des balles de cotons. Ces cotons sont stockés dans l’enceinte même de la compagnie guinéenne du coton en état de pourriture très avancée sous les intempéries de la nature en cette période de grandes pluies à Kankan. Ce, au regard des responsables de cette entreprise publique sans aucune mesure de protection appropriée. 

Depuis le début de la saison pluvieuse, ces produits sont jusque-là à Kankan sous la pluie, alors qu’ils devaient être acheminés dès après la campagne cotonnière, selon les normes recommandées pour la sécurité du rendement de l’année écoulée.

Selon nos sources sur le terrain, habituellement dès après la campagne, la production est aussitôt envoyé à Conakry pour des mesures de sécurité et de protection contre les effets de la nature. Pour le chef de projet adjoint Bakary Kaba, le retard concédé dans l’acheminement de cette production serait dû non seulement au manque d’entrepôts mais aussi la lenteur dans la négociation des fibres.

Poursuivant, Bakary Kaba affirme que le remplissage du magasin de stockage à Conakry serait la principale cause qui empêche la fluidité de l’exportation de la production nationale.

Ce comportement des responsables du projet coton indigne certains travailleurs qui estiment qu’ils sont à l’origine de la dégradation dans la conversation de ces produits cotonniers, 300 balles de cotons sont complètement irrécupérables a affirmé un  chauffeur qui s’est exprimé sous anonymat. Un autre travailleur avoue que  c’est la première fois que la production d’une campagne cotonnière prenne un tel temps à Kankan.

Dans la cour, les colis de cotons sont stockés à ciel ouvert au moment où les grandes pluies s’abattent sur la ville. En tout cas, ces produits sont  hors de toute sécurité et l’État Guinéen va certainement enregistrer des pertes suite à la pourriture très avancée des balles de cotons enregistrées en cette période des grandes pluies.

Laye Famo CONDE correspondant régional

 

Share Button
Précédent «
Suivant »

664 71 82 86

Laisser un commentaire