La crise à la cour constitutionnelle se durcit

  • Publiée par Redaction
  • 15 septembre 2018 12 h 07 min
  • 0

Depuis quelques jours la première grande instance judiciaire du pays fait de nouveau parler d’elle. Entre le président de celle-ci et les démembrements rien ne va. Par conséquent, il est menacé de destitution. Des actions dans ce sens sont déjà lancées et la population les perçoit différement.

L’actuel président de la cour constitutionnelle est connu de quelqu’un qui est farouchement opposé à toute initiative de 3 ème mandat. Son discours au chef de l’Etat lors de l’investiture de ce dernier pour son second mandat le prouve à suffisance. Il avait profité de l’occasion pour demander à Alpha Condé de ne pas se laisser dominer par des sirènes revisionistes.

Pour plusieurs personnes ces propos seraient à la base de la destitution qui fait actuellement la une de la cour constitutionnelle. En plus, elles sont convaincues que ce serait un signe de l’envie du pouvoir en place d’élargir son exercice au delà du délai constitutionnel.
Les démembrements de la cour constitutionnelle se montrent tellement décidés à se débarasser de leur président qu’ils ont récemment fait usage d’une démarche inéxistante dans aucun des textes des lois du pays. Ce dont il est question c’est leur motion de défiance déposée à l’Assemblée nationale.

Après une première tentative de destitution du même homme sans succès, cette fois encore les partisans de cette initiative cherchent de la mettre à exécution. Mais tout porte à croire que les accusations à son encontre seraient un coup monté pour l’épargner de son poste.

Les jours à venir s’annoncent décisifs pour la cour constitutionnelle. Son président sera t-il evincé? Il va falloir davantage se patienter pour le savoir.

Oury Maci Bah

Share Button
Précédent «
Suivant »

664 71 82 86

Laisser un commentaire