L’accord électoral entre le PEDN et le BL pour la commune urbaine de Macenta visiblement rompu au profit de l’UFDG

  • Publiée par Oury Maci Bah
  • 11 octobre 2018 16 h 45 min
  • 0

Le Parti de l’Espoir pour le Développement National et le Bloc Libéral avaient participé au scrutin local de février dernier sur la même liste à Macenta. Ce qui veut dire que pour cette commune urbaine, les deux partis s’étaient alliés dans le but de pouvoir prendre le contrôle de la mairie. Mais à la sortie des résultats officiels, ils se sont retrouvés avec un score insuffisant pour avoir la mairie. Entre temps, il y a eu changement de position chez le BL vis-à-vis de son accord électoral avec le PEDN. Finalement le parti s’est fait un nouvel allié qui est l’UFDG de Cellou Dalein Diallo pour la commune urbaine de Macenta. Chose qui n’a pas plu au PEDN. Son directeur de communication l’a d’ailleurs fait savoir ce jeudi dans une sortie médiatique.

Francois Bourouno, direteur de communication du PEDN et Faya Millimono, président du BL, étaient tous les deux invités de l’emission « les grandes gueules » d’Espace FM de ce matin. Ils ont eu à se prononcer sur leur accord par rapport à la commune urbaine de Macenta. Francois Bourouno s’est dit surpris de l’attitude du Bloc Libéral. Allusion faite au soutien que le parti de Faya Millimono décide d’apporter à l’UFDG pour la mairie de Macenta.

Ce n’est pas que seulement le BL qui le surprend. C’est aussi l’UFDG. D’après lui, son parti a déjà demandé à son conseiller de la commune de Matam de voter pour l’UFDG quand il sera question d’élire les maires. Mais par contre, a-t-il affirmé, les appels de soutien lancés à l’UFDG par son parti pour certaines communes n’ont pas eu de suite satisfaisante.

Faya Millimono qui est le président du Bloc Libéral s’est aussi expliqué sur son accord avec le PEDN pour la commune urbaine de Macenta. Il a justifié son changement de position par le fait que l’UFDG serait mieux placée parmi les partis de l’opposition d’être à la tête de la mairie de Macenta. Rappelant que l’objectif des oppsants au régime d’Alpha pour le cas des communes c’est de les remporter au maximum, Faya Millimono a jugé son choix de s’allier derrière l’UFDG à Macenta nécessaire.

Pour une énième fois Cellou Dalein Diallo a été taxé de quelqu’un qui veut tout pour lui seul. Ce n’est pas une première pour l’opinion publique d’entendre des propos du genre. La plupart des acteurs politiques qui ont évolué ou évoluent au sein de l’opposition ont fait pareil.

Share Button
Précédent «
Suivant »

Journaliste Reporter 00224 628 53 39 66

Laisser un commentaire