L’ambassadeur de la paix Elhadj Djeriba invite les guinéens à la paix et la cohésion sociale.

Elhadj Djeriba Diaby ambassadeur de la paix après quelques mois en France est de retour dans son pays natal la Guinée. Ce Mardi 27 mars 2018, il a fait une déclaration au siège de la fondation qui porte son nom créé pour la paix et l’assistance sociale. Dans cette déclaration l’ambassadeur de la paix invite les guinéens et la classe politique à cultiver la paix et la cohésion sociale.

« Je suis revenu dans mon pays natal non pas parce que je suis le plus important mais je veux apporter ma part de contribution comme cela est de coutume maintenant chez moi à chaque fois qu’il y’ a une situation de trouble. J’ai toujours trouvé un moyen pour venir passer mon message de paix en Guinée, et cette fois-ci  je suis revenu parce que quand vous êtes en Guinée vous avez l’impression que tout va bien mais quand on est en dehors de la Guinée c’est comme si le pays va brûler. Quand je suis arrivé, à l’aéroport je me suis dit mais la Guinée c’est deux pays différents. Car les réalités du terrain et celui des réseaux sociaux ne sont pas les mêmes. Donc je me dis qu’il ya les gens qui travaillent encore, sinon tout ce que nous voyons sur les réseaux sociaux ça n’honore pas notre pays » affirme l’ambassadeur de la paix.

Pour Elhadj Djeriba Diaby La Guinée a toujours été un pays  de paix, un pays de partage où les gens sont de même père même mère, mais aujourd’hui on se regarde avec la haine. « Je vais commencer ma sensibilisation par la bénédiction d’abord parce que c’est la force de la Guinée, nos parents ont béni ce pays pour qu’on soit dans la plus grande protection divine, raison pour laquelle je vais prendre mon bâton de pèlerin pour aller au village où nous organisons la lecture du saint coran pour la paix en Guinée et en même temps inauguré une mosquée  du village » à souligné l’ambassadeur de la paix.

Et de poursuivre «Nous allons profiter de l’occasion pour sensibiliser les populations et les politiciens de toute obédience religieuse pour les dire que nous avons le devoir de sauver ce pays, car la Guinée est en train de traverser les moments difficiles de son histoire. L’heure est grave en Guinée il ne faut pas que nous forcions Dieu à nous faire du Mal ou nous punir. Nous entendons tous les jours la paix, la paix mais personne n’accepte d’aller vers la paix. Nous avons vu les grands pays qui sont tombés à zéro parce que tout a commencé petit à petit comme le cas actuel de notre pays jusqu’à arriver à un moment où ça ne pouvait plus s’arrêter. Donc ce grand fidahou que nous organisons c’est prié pour la paix en Guinée, la tranquillité, la cohésion sociale dans notre pays. Mais aussi pour demander la compréhension entre les politiciens, et les fils de la Guinée» à fait savoir Elhadj Djeriba Diaby ambassadeur de la paix.

A signaler que le grand imam de la mosquée Fayçal y compris les chefs religieux des quatre régions et des différents partis politiques sont invité à ce fidahou qui se tiendra ce vendredi.

 

Share Button
Précédent «
Suivant »

Journaliste Reporter d'Image 664 71 82 86 /623 51 50 96

  • facebook

Laisser un commentaire