L’ancien premier ministre en colère contre Alpha Condé, « nous vivons dans une situation anormale parce que le pays est anormalement géré… »

  • Publiée par Dramé Yahya
  • 27 novembre 2017 16 h 59 min
  • 0

Malgré l’interdiction du dissident de la grève des syndicats, Aboubacar Soumah d’intervenir dans les radios par le président Alpha Condé, la grève des enseignants se poursuit dans les rues de Conakry. Joint dans les émissions des ‘’Grandes Gueules’’, l’ancien premier ministre, Lansana Kouyaté se dit très préoccupé par la situation de la Guinée.   

« Que restera-t-il du droit et devoir d’informer ? Que restera-t-il de la liberté d’informer ? Ceux que font les syndicats sont prescrits par la loi. Ceux que font les radios non seulement est un droit mais aussi est un devoir.  Il n’appartient pas à un président de se lever le matin pour dire que je vais fermer les radios qui diffusent le communiqué de quelqu’un. La force ne peut pas s’imposer à une société, il y a le respect de la justice qui impose la discipline. Or on veut avoir les gens disciplinés sur commandement cela ne marche d’aucun pays », a déclaré le président PEDN.

Et de poursuivre, il estime que le vide qui se crée, c’est le vide de toute une génération, « le vide qui se crée aujourd’hui, c’est le vide de toute une génération et on le ressentira dans 10 à 15 ans. Parce que les cadres se succèdent. Cette succession est fabriquée. Le pays est anormalement géré voilà la vérité. Moi, je vous dis que nous vivons dans une situation anormale parce que le pays est anormalement géré », précise-t-il.

 

Share Button
Précédent «
Suivant »

Téléphones: 655 25 06 84 628 38 05 76

Laisser un commentaire