Le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au centre d’une rencontre à Conakry

  • Publiée par Oumar Camara
  • 27 octobre 2017 6 h 39 min
  • 0

Le Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest GIABA à travers la direction nationale de l’intégration Africaine du bureau National de la CEDEAO a organisé ce Jeudi 26 Octobre 2017 à Conakry un séminaire de sensibilisation sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Ce séminaire a pour cible les organisations de la société civile et les organisations de jeunesse. Son objectif vise à assurer à travers des activités de sensibilisation, d’Education et de prévention, la diffusion des objectifs du GIABA qui sont entre autres, d’assurer l’adoption et l’application par les Etats membres des normes contre le blanchiment et le financement du terrorisme. C’est la salle du 28 septembre du palais du peuple qui a abrité cette journée de sensibilisation et d’Education placé sous la houlette du ministère du plan et de la coopération internationale.

Président la cérémonie de lancement, le secrétaire général du ministère du plan et de la coopération international, a indiqué que : <<Cette activité matérialise la volonté de la Guinée à œuvrer aux cotés des autres Etats membres du GIABA dans leur perpétuelle lutte contre le crime organisé, le grand banditisme et la criminalité transfrontalière>>.

PEMA GUILAVOGUI a aussi ajouté que :<<l’espace CEDEAO a subit ces derniers temps les violences perpétrées par le terrorisme et en organisant cette rencontre, nous avons voulu apporter des réponses adéquates et efficace à cette situation. Mais aussi outillés des organisations de jeunesse et la société civile pour qu’elles soient portes-paroles au près de leurs services respectifs>>.

A la fin de ce séminaire, certains participants ont salué cette initiative de la CEDEAO, c’est le cas de Seydou Nour Guissé membre de la jeune chambre internationale, il affirme que cette rencontre est très importante parce qu’elle permet aux jeunes guinéens de comprendre dans quel milieu ils vivent aujourd’hui, où se développent des choses de nature à créer l’instabilité économique voir même affecté l’instabilité politique. Beaucoup d’exemple m’a permit de comprendre aujourd’hui c’est quoi le blanchiment d’argent et comment il se développe, c’est le cas des jeux de loterie, les étages qui poussent comme des champignons dont on ne connaît pas l’origine de l’argent. J’appelle à la conscience de tout un chacun, nous jeunes qui acceptions de faire la migration ça été démontré au cours de ce séminaire que nous contribuons au financement du terrorisme dans le monde sans se rendre compte. Alors il faut une prise de conscience de tous et de chacun a laissé entendre Seydou Nour Guissé.

Share Button
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire