Le général Sekouba Konaté serait prêt pour entrer en politique

  • Publiée par Guineesynthese
  • 26 juin 2018 14 h 47 min
  • 0

Longtemps resté silencieux, l’ancien homme fort de la transition militaire de 2008-2009 a accordé ce un entretien exclusif à la radio espace FM. A Paris depuis quelques semaines, le PDG de ce médias a réussi à le rencontrer et à échanger avec lui sur divers sujets liés à la Guinée sur le plateau d’une télé parisienne. Par cette interview, le général Sekouba Konaté a donné l’impression de vouloir se lancer en politique et de participer à la présidentielle de 2020.

Même si on est d’abord loin de 2020 ça prouve déjà que cette année marquera considérablement l’histoire de la Guinée. Des candidatures s’annoncent ci et là. En même temps rien ne rassure que l’actuel chef de l’État ne tentera un troisième mandat. Comme beaucoup d’autres leaders d’opinion, Le général Sekouba Konaté est aussi catégoriquement opposé au non respect du délai constitutionnel. D’ailleurs il avait profité de son entretien avec Espace FM pour lire les articles faisant cas de cette limitation de mandats à deux.

A la question de savoir s’il serait candidat à l’élection présidentielle de 2020, il a répondu qu’il était en train de réfléchir et qu’au moment opportun il donnerait son avis définitif. Cette réponse laisse clairement comprendre que l’ex numéro 2 du CNDD préparerait sa carrière politique.

Plusieurs sujets ont été abordés avec lui. Concernant Alpha Condé, il s’est ouvertement dit déçu de lui. Il l’a accusé de manque de reconnaissance sans avoir donné de détails. A chaque fois qu’un ancien acteur de la transition se prononce sur la présidentielle de 2010 des doutes surgissent autour de l’avènement de l’actuel locataire de Sekutoureya à la tête du pays. C’est ce qu’a fait aussi Sekouba Konaté. « Comment ça élu? », cette phrase en réaction à une affirmation du journaliste qui disait qu’Alpha Condé a été démocratiquement élu en 2010 a suscité de nombreuses interprétations. Des interprétations qui en grande partie soutiennent que le scrutin de 2010 avait manqué de transparence.

Le général Sekouba Konaté promet de retourner en Guinée dans huit mois. Chose que beaucoup de guinéens estiment à l’avance impossible au motif que ses relations avec le régime en place ne sont au beau fixe. Depuis son départ de la Guinée en 2010 il n’y est pas revenu.

Oury Maci Bah

Share Button
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire