L’enseignement Supérieur : Les bacheliers de Franco-arabe seront orientés dans les filières des facultés de Sciences Sociales y compris en Langue Arabe (officiel)

  • Publiée par Abdoulaye Bella Diallo
  • 21 octobre 2016 10 h 24 min
  • 0

Désormais les admis de cette année 2016 en Franco-arabe seront orientés dans les filières des facultés de Sciences Sociales, lettres modernes y compris en Langue Arabe. L’annonce a été faite, ce jeudi 20 Octobre au cours de la rencontre entre les ministères en charge de l’éducation, le secrétariat général aux affaires religieuses, le collège des Imams de Guinée et la Coordination de l’enseignement de la langue Arabe, a constaté sur votre site quotidien.

Dans un communiqué final, les parties ont convenues entre autres de la mise à la disposition du ministère de l’enseignement supérieur des enseignants qualifiés et la mise en place d’un cadre de coordination.

Permettre aux bacheliers du profil des Sciences sociales Arabe de 897 admis en 2016 de s’orienter dans toutes les filières des facultés des sciences sociales, des lettres modernes y compris en langue arabe.

Le Secrétariat général aux affaires religieuses, la coordination de l’enseignement de la langue arabe, le collège des Imams de Guinée et la Coordination de l’enseignement de la langue Arabe s’engagent à mettre à la disposition du ministère supérieur et de la recherche scientifique des enseignants qualifiés pour une meilleure gestion de département de langue et civilisation arabe des universités de Kankan et de Labé.

Suite à une sollicitation de la coordination de l’enseignement de la langue arabe, le ministère de l’enseignement pré universitaire et de l’alphabétisation s’engagent à examiner les nominations faites par les DPE et DCE dans les écoles Franco-arabes sans l’avis du cabinet. Continuer la réflexion pour une meilleure gestion et un encadrement adéquat de l’enseignement Franco-arabe à tous les niveaux en vue de l’orientation des apprenants vers les domaines plus porteurs d’emplois.

De ce fait, un cadre de concertation permanente doit être mise en place entre les ministères en charge de l’éducation et les promoteurs de l’enseignement Franco-arabe.

A noter que les bacheliers concernésdésignés de revenir au département de langue arabe pourront le faire en rapport avec les services de scolarité des départements et les rectorats des universités concernées.

Share Button
Précédent «
Suivant »

Journaliste Reporter 00224 628 52 64 04

Laisser un commentaire