Les cadres Guinéens et maliens réfléchissent sur la gestion des conflits frontaliers pour un bon voisinage

  • Publiée par Laye Famo Condé
  • 12 février 2019 15 h 56 min
  • 0

C’est une étape importante pour assurer la sécurité et la stabilité le long de la frontière guinéo-malienne, deux pays frères liés par l’histoire et la géographie. cela pourrait freiner des violents affrontements entre les populations  des villages riverains. Ce lundi, 11 février 2019 plusieurs cadres techniques et autorités des deux pays limitrophes, ont tenu la première rencontre du comité inter-régional de pilotage et celle de la commission technique mixte de mise en œuvre des activités de coopération transfrontalière, mis en place à cet effet.

La délimitation de la ligne frontière cause d’énormes problèmes aux habitants de ces deux pays limitrophes et souvent théâtre de violents affrontements entre les collectivités frontalières des deux pays.

Mamoudou Talipi, conseiller technique régional des frontières explique : « La rencontre qui vient d’être ouverte concerne le comité de pilotage des actions de coopération transfrontalière entre la région de Kankan (Guinée) et les régions de Kolikoro et Sikasso (Mali). Il y’a beaucoup d’incompréhension sur le terrain, Il s’agit de délimiter, démarquer la frontière, il ne s’agit pas de construire un mur entre le Mali et la Guinée, que chacun sache la limite de son territoire, que le Guinéen sache ou se limite son territoire et ses droits idem pour le Malien » a-t-il précisé.

Durant cinq jours d’affilée, les participants seront outillé sur la gestion et la prévention des conflits le long de nos frontières pour que les populations vivent dans la paix.

« Cette rencontre permettra aux deux pays de connaître la limite de sa souveraineté nationale c’est pas pour séparer les peuples mais plutôt montrer aux autorités de savoir l’application des textes conformément à la limite de leur territoire respectifs» précise Seydou Wall, directeur adjoint des frontières du Mali.

Pour le gouverneur de la région de Kankan, Mohamed Ghare, « C’est un moment solennel de rappeler que la Guinée et le Mali sont deux poumons d’un même corps et que cette rencontre bilatérale renforcera le tissus social entre les peuples Maliens et guinéens dans la dynamique de protéger les populations et leurs biens».

Partager
Précédent «
Suivant »

Journaliste-Reporter 628 62 66 56

Laisser un commentaire

REPORTAGE VIDÉO

JOURNAL STAR21TV & EVASION

TOP 10 DES ARTICLES

PUBLIREPORTAGE