Makanera sur sa rencontre avec Moussa Dadis Camara à Ouaga « nous sommes parti pour…»

  • Publiée par Aris Diabaté
  • 17 octobre 2017 19 h 14 min
  • 0

Le conseiller du chef de file de l’opposition guinéenne dément les allégations, selon lesquelles, l’ancien chef de la junte, Moussa Dadis Camara lui aurait demandé avec son mentor Papa Koly Kourouma de rejoindre la mouvance présidentielle, lors de son séjour à Ouagadougou. Joint par notre rédaction, Alhousseiny Makanera Kaké dit avoir appris cette nouvelle aussi à Conakry.

« Moi, c’est ma première nouvelle, j’ai appris ça en Guinée ici à travers un site d’information de la place. Beaucoup de gens m’ont appelé pour me demander mais je leur ai dit que j’étais surpris d’entendre cela, affirme Makanera Kaké ».

Il y a quelques jours, l’ancien ministre de la communication s’était rendu au Burkina Fasso, précisément à Ouagadougou avec son mentor El Hadji Papa Koly Kourouma, tous anciens alliés de la mouvance présidentielle, pour rendre une visite à l’ancien président de la junte, CNDD (Ndlr, Conseil National pour le Développement et la Démocratie) en convalescence.

« On est parti pour lui saluer, en même temps pour discuter de la situation sociopolitique de la Guinée, dans le cadre du dialogue et de l’entente. Il (Dadis) a privilégié quand même aux acteurs politiques la paix, c’est ce qu’il a demandé, insiste Makanera ».

Ce déplacement sur Ouagadougou est aux yeux de beaucoup d’observateurs la quête du soutien de la part de cet ancien chef de la junte guinéenne, à la veille des élections communales et communautaires prévues pour le 04 février 2018.

« Nous nous avons soutenu Dadis avant qu’il ne soit président. Donc c’est ceux qui ne connaissent pas nos relations qui sont surpris de nous voir là-bas. Vous savez en Guinée en général, on ne crée des mouvements de soutien que pour ceux qui n’ont pas besoin. Quand vous n’êtes pas président personne ne vous soutien, c’est quand vous êtes président tout le monde vient vers vous c’est ça le drame de notre pays, déplore le conseiller de Cellou Dalein Diallo ». Et de poursuivre, « Si Dadis me soutien ce n’est pas dramatique, moi je lui ai soutenu, s’il me renvoie l’ascenseur pourquoi pas ?, s’interroge notre interlocuteur ».

Pour terminer, le tout nouveau conseiller du chef de file de l’opposition guinéenne se dit très heureux d’être dans le cabinet de Cellou Dalein Diallo.

Share Button
Précédent «
Suivant »

Tel: (+224) 622204454

Laisser un commentaire