Ministère du budget – transparence budgétaire : le ministre du budget lance les travaux sous le thème : « vers plus de transparence, participation et redevabilite en Afrique »

  • Publiée par Redaction
  • 23 février 2018 23 h 29 min
  • 0

Conakry, le 22 Février 2018 – Le Ministre du Budget a procédé ce jeudi au lancement officiel des travaux de l’atelier sur la Transparence Budgétaire et la Participation Publique. C’était en présence du Ministre d’Etat, Directeur de Cabinet de la Présidence de la République Ibrahima Kalil Kaba et du Ministre Moustapha Mamy Diaby des Postes, Télécommunication et de l’Economie Numérique. 15 pays Africains prennent part. 

 

Financée par le Gouvernement guinéen et l’initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire ‘’CABRI’’, cette rencontre de Conakry va permettre de discuter des voies et moyens pour renforcer la transparence budgétaire, tout en examinant la relation entre la transparence et la participation. L’objectif vise à obtenir une meilleure redevabilité dans certains pays de l’Afrique.

 

Depuis 2010, le Gouvernement sous l’impulsion du Président Alpha Condé s’est inscrit dans la perspective d’un budget ouvert et participatif pour le bonheur des populations guinéennes. D’où l’engagement du gouvernement à œuvrer  pour l’amélioration de l’ouverture du budget. Cet engagement se traduit entre autres sur le terrain par la mise en œuvre effective du compte unique du trésor, ou encore de  l’instauration d’une nouvelle nomenclature budgétaire bâtie sur les standards internationaux dont les classifications facilitent la compréhension des agrégats budgétaires et des politiques publiques.

 

Pour Joana Bento, spécialiste de la gestion des finances publiques transparence et responsabilité au sein de l’initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire, il est question de voir les 15 pays présents à Conakry échanger pour un partage d’expérience pour voir ensemble les défis auxquels chaque nation reste confrontée dans la gestion de la transparence budgétaire, en vue de rendre compte aux citoyens. Pour Joana Bento, à travers l’Afrique les ressources des finances publiques sont gérées avec intégrité, transparence et responsabilité pour assurer la prestation de services efficiente et efficace, ainsi que la croissance et le développement économiques durables.

 

Abordant dans le même sens, le Ministre du Budget, dira que les réformes législatives et administratives en Guinée ont érigé la transparence en principe fondamental de l’action publique. C’est pourquoi cette évolution logique suit en réalité l’aspiration de nos populations. « Les citoyens guinéens, à l’image des citoyens des pays ici représentés et d’ailleurs, sont désireux de participer davantage aux décisions publiques et au fonctionnement des pouvoirs publics. Ils attendent de jouir pleinement des bénéfices du budget de l’État, leur budget. Ils veulent aussi des explications sur les raisons qui motivent les politiques budgétaires que nous menons » précise le Ministre du Budget.

 

Poursuivant, Mohamed Lamine Doumbouya dira que le défi qui se pose aujourd’hui, est de concrétiser l’engagement du Président de la République Alpha Condé de faire adhérer effectivement la Guinée au partenariat pour un Gouvernement Ouvert en 2018. Pour matérialiser cette volonté du Chef de l’Etat, le Ministre du Budget préconise entre autres de renforcer l’ouverture des données publiques, la responsabilité et la redevabilité en matière des gestions de finances publiques, ainsi que la participation de nos concitoyens à l’élaboration et à l’évaluation des politiques publiques.

 

Les participants à ce rendez-vous de Conakry pourront établir les liens entre transparences, participation et redevabilité à partir de cas pratiques d’expériences internationales et les bénéfices de transparence, et de participation pour une meilleure exécution des ressources et meilleurs résultats dans la prestation des services publics.

 

 

La Cellule de Communication du Gouvernement

Share Button
Précédent «
Suivant »

664 71 82 86

Laisser un commentaire