Ouverture des classes : la grève du SLECG boudée à Kankan par les enseignants

  • Publiée par Laye Famo Condé
  • 4 octobre 2018 13 h 54 min
  • 0

La grève générale du SLECG qui a officiellement démarré ce 03 ocrobre dans le secteur éducatif n’a pas connu d’effets dans les écoles de la ville de Kankan. Dès ce mercredi, jour programmé pour la reprise des cours, les enseignants ont massivement rejoint leurs établissements respectifs. Malgré la faible venue des élèves, les premières leçons ont été dispensées par endroits.

Au lycée Almamy Samory Touré c’est le corps professoral qui est venu. Mais les élèves, non. Seule une fille a répondu présente. Marien N’Gouaby est le nom d’une autre école publique de Kankan. Là, contrairement au premier lycée visité, enseignants et un effectif important d’élèves ont repecté le rendez-vous. Des cours ont même eu lieu dans la classe de terminale sciences expérimentales

Bakary Fassassy fera le bac cette année. « Il est paradoxal pour un élève de manquer aux premiers cours de l’année scolaire», a-t-il laissé entndre. Abou Camara est lui professeur d’histoire. Dans ses propos, il n’a pas fait cadeau au SLECG: « Je pense que le SLECG a échoué dans sa démarche car les enseignants sont en nombre suffisants. même ceux qui ne sont pas programmés ont répondu à l’appel.»

Pour le représentant du Syndicat Libre des Enseignants Chercheurs de Guinée à Kankan, l’effectivité des cours dans les écoles de la ville serait due au blocage de salaires de plusieurs enseignants. Quant au Directeur préfectoral de l’éducation, après une tournée dans les écoles, il s’est dit satisfait. Ce qui témoigne que Namory Keita a lui même coonstaté le respect de la reprise des cours par les enseignants.

Laye Famo CONDE correspondant régional.

Share Button
Précédent «
Suivant »

Journaliste-Reporter 628 62 66 56

Laisser un commentaire