Pita: la grève des centrales syndicales commence à perdre effets

  • Publiée par Guineesynthese
  • 31 juillet 2018 11 h 01 min
  • 0

Le climat de grève qui prévalait ces derniers jours dans la ville de pita baisse d’intensité. Partout c’est désormais la reprise des activités quotidiennes. En ce lundi beaucoup de boutiques et magasins en bordure de route sont ouverts. Les taxis motos sont comme d’habitude en position à la quête des passagers. Le seul endroit où la grève continue à avoir des effets c’est à la gare routière de la commune urbaine. De ce côté, les syndicats de transport refusent à tout véhicule d’embarquer des passagers pour une quelconque destination.

Contrairement au lundi de la semaine écoulée, celui d’aujourd’hui n’est pas une journée où les activités sont à l’arrêt dans la ville de Pita. Des personnes, vaquant à leurs occupations, sont constamment visibles. La paralysie n’est a quasum disparu. Au niveau des services publics notamment à la justice de paix, à l’hôpital préfectoral, à la préfecture… le travail est sans surprise opérationnel.

Aux abords de la route des véhicules de transport commun en partance pour Labé et Mamou sont stationnés. Des étalagistes aussi y sont avec leurs produits exposés à la vue des passants.

A l’intérieur du grand marché, le commerce a repris son cours normal. Nombreux sont des magasins, boutiques et contenaires qui sont ouverts. Les stations d’essence, les garages d’automobiles et de motos, les ateliers de couture et de menuiserie…fonctionnent.
A pita, la plupart de citoyens soutiennent la grève. Mais confrontés à une situation économique très difficile, ils ne semblent pas pouvoir la supporter de façon continue. C’est ce que ces dernières avancent comme motif de la reprise du travail.

A signaler que le bras de fer entre Gouvernement et syndicats se durcit du jour au jour. Aucun des deux camps n’est pour le moment prêt à faire des concessions.

Oury Maci Bah depuis Pita

Share Button
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire