Politique : La CENI en conclave avec des leaders politiques guinéens !

  • Publiée par Dramé Yahya
  • 20 septembre 2017 0 h 35 min
  • 0

Le président de la CENI, Me Amadou Salif Kébé, accompagné de ses commissaires, était encore, ce lundi dans le siège de l’UFC sis à Taouyah pour une rencontre avec les membres du Front pour l’Alternance Démocratique (FAD) composés du président Aboubacar Sylla, Jean Marc Telliano et El hadj Mouctar Diallo. 

Après une heure de réunion, le président de la CENI, Me Amadou Salif Kébé explique les raisons de sa visite, « Il y a très longtemps que la CENI ne dialogue pas avec les partis politiques dans leur ensemble. Donc à notre prise de service, l’ensemble des commissaires en plénière ont décidé que nous rendions visite aux parties prenantes pour leur réitérer notre volonté de discuter avec eux dans toutes les décisions majeures. Nous référer à eux, prendre en compte leurs avis, configuré leurs intérêts. Il est vrai que, c’est la CENI qui détermine les contours essentiels de la politique électorale de notre pays, mais cela se passe dans le cadre d’une loi et personne ne peut s’imaginer  qu’on puisse organiser des élections crédibles sans avoir en discuter  avec les parties prenantes qui sont les partis politiques. Nous devons privilégier le dialogue à toute autre forme de discussion, de résolution des problèmes. Et nous discuterons ensemble, nous nous entendrons et tout ce qui va émerger de la CENI sera une décision consensuelle », a-t-il expliqué.

Pour lui,  ce n’est pas à la CENI de fixer la date des élections, « nous n’avons pas encore de date parce que ce n’est pas à nous de fixer la date. Nous organisons techniquement tout ce qui rentre dans la sauce électorale et cela va se discuter dans un atelier qui va se dérouler très prochainement à Kindia. Nous sommes à pied d’œuvre pour organiser cet atelier qui va déterminer la date et cela après avoir discuté avec toutes les parties prenantes. Techniquement, nous sommes prêts à organiser les élections, mais  vous savez, on ne s’assoie pas comme ça dans un bureau pour décider de la date d’une élection. Il faut un ensemble d’activités qu’il faut dérouler pour aboutir à une date, cela n’est pas fait encore. Nous sommes en train d’engranger les plans opérationnels, une fois que ces plans  seront prêts, nous allons réunir toutes les parties prenantes quelque part pour discuter pas à pas. Là où les délais vont nous amener, nous organiserons les élections en ce moment-là », a précisé le président de la CENI.

Prenant la parole, le coordinateur du Front pour l’Alternance Démocratique, Aboubacar Sylla, souhaite que cette initiative de la CENI soit continuelle, «  nous souhaitons que cette initiative qui a été prise se poursuit et surtout qu’elle se formalise par des actes concrets qui vont rassurer les partis politiques que nous sommes. Quant à la capacité de la CENI à organiser  des élections crédibles et transparentes. Nous avons très bien apprécié cette visite et à notre tour nous nous sommes mis à la disposition de la CENI pour dire à ses membres que nous serons des partenaires certes exigeants mais disponibles pour que le processus électoral guinéen soit remis sur les rails. Nous avons dit que nous serions prêts à participer effectivement à l’atelier que la CENI va organiser, dans la mesure où cet atelier va être pour nous un cadre de concertation qui va certainement aboutir à des décisions consensuelles. Malheureusement, ce ne fut pas le cas dans le passé, nous avons souvent été mis devant le fait accompli, d’où ce mur de méfiance qui a germé et qui  a prospéré entre la CENI et les partis politiques et qui fait que cette confiance ne permet pas aux partis politiques que nous sommes d’être rassurés », a fait remarquer le président de l’UFC.

Et de poursuivre, le coordinateur du FAD espère que les élections locales vont être le premier test de cette CENI reconstituée avec un nouveau leadership, « mais les engagements qui ont été pris aujourd’hui et les dispositions qui ont été mises en avant par la CENI a commencé par son président nous amènent à espérer que les processus électoraux guinéens désormais vont gagner en qualité et en crédibilité », a conclu  Aboubacar Sylla

Share Button
Précédent «
Suivant »

Téléphones: 655 25 06 84 628 38 05 76

Laisser un commentaire

CIFLE

DOCK PULLMAN

FEIDEF 2018