Politique : Le divorce est-il consommé entre le président de l’UFR et le chef de l’État ?

  • Publiée par Aris Diabaté
  • 24 février 2018 20 h 17 min
  • 0

Tout porte à croire que rien ne va actuellement entre le haut représentant du chef de l’État et son mentor. Ce samedi 24 février 2018, le président de l’Union des Forces Républicaine qui recevait les jeunes mécontents de son parti a laissé entendre que son parti va se retourner dans la rue si toute fois, les prochaines élections sont préparées comme les communales du 04 février dernier. Il l’a fait savoir au cours de l’Assemblée générale hebdomadaire de l’UFR à son siège.

« L’UFR a fait des percées inattendues notamment en Haute Guinée et en forêt (…) Nous allons continuer à nous réformer pour les échéances futures. C’est nous qui avons décidé ici en 2013 d’arrêter les manifestations. En 2015, nous avons souhaité calmer le débat pour aller de l’avant. Mais à l’époque nous ne savions pas que l’arsenal de l’administration allait être dirigé contre nous. Nous sommes en train de restructurer le parti pour les élections législatives. Je vais lancer un avertissement solennel, si nous constatons que ces élections se préparent dans les mêmes conditions que ce qu’on a connu à ces communales, nous retournerons dans la rue. Il faut que ce soit clair pour tout le monde », prévient Sidya Touré.

Il poursuit en disant ceci : « Les élections législatives, c’est cette année. Nous allons examiner si cette CENI va continuer à fonctionner comme cela, nous allons examiner si l’administration encore va se tourner vers nous seulement pour la fraude. Si c’est ainsi, le travail que j’ai fait ici il y a deux semaines pour calmer les jeunes, il n’y aura plus ça », a-t-il averti.

Share Button
Précédent «
Suivant »

Tel: (+224) 622204454

Laisser un commentaire