Présidentielle au Mali: Un président de bureau de vote assassiné

  • Publiée par Guineesynthese
  • 12 août 2018 22 h 41 min
  • 0

Premier enjeu de cette journée : la sécurisation du scrutin. Alors que le vote avait débuté dans le calme, de nombreuses violences ont émaillé le déroulement du scrutin au cours de la journée. Même si 99% des 765 bureaux de vote couverts par le Pocim ont ouvert dans la matinée, le regroupement d’organisations de la société civile déplorait toutefois à la mi-journée de nombreux « incidents et actes d’intimidation ».

« Le président du bureau du village de Arkodia, dans le cercle de Niafunké (Tombouctou) a été assassiné. Les quatre assesseurs ont été également molestés et le bureau de vote brulé », a annoncé le Pocim. Sa mort a également été confirmée par des sources sécuritaires. « Des jihadistes sont venus vers 13 h 30, heures locales, dans un bureau de vote d’Arkodia », une localité située à quelque 100 km au sud-ouest de Tombouctou, dans une zone régulièrement visée par des attaques de groupes islamistes, a indiqué à l’AFP un élu local. « Ils ont demandé à tout le monde de lever les mains. Le président du bureau de vote a voulu fuir. Les jihadistes ont tiré sur lui et l’ont tué. (…) Ils ont molesté tout le monde (et) interdit le vote », a-t-il ajouté.

Lire la suite sur http://www.jeuneafrique.com/614821/politique/presidentielle-au-mali-peu-dincidents-observes-a-la-mi-journee/

Share Button
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire