Procès Toumba : Ces avocats s’interrogent sur sa non tenue

  • Publiée par Alexis Bongono
  • 12 octobre 2018 15 h 38 min
  • 0

Ce mercredi 11 septembre 2018, le collectif des avocats d’Aboubacar Sidiki Diakité aliace Toumba a tenu une conférence de presse à la maison de la presse de Coleyah. Au cours de cette sortie médiatique, le collectif des avocats du détenu Aboubacar Sidiki Diakite (Toumba) sont monté au créneau pour en savoir l’évolution du dossier judiciaire de leur client tout en expliquant les conditions inhumaines auxquelles subissent l’ex aide de camp de Dadis Camara.

Selon Me Paul Yomba Kourouma, l’un des avocats du client : << Notre client Toumba est refusé de tout même la visite de ses amis et autres. Il ne peut même pas voir le soleil et ne peut que manger un demi plat par jour. Il lui est impossible de dormir la nuit dans la mesure où il est très très malade. Il est obligé d’attacher son bas ventre juste pour sauvegarder les intestins et qui par malheur parfois cette attache se défait par le peu de temps de sommeil >> a-t-il déclaré.

Et de poursuivre, il précise que Toumba dans son orphelinat s’est vue étonner de constater que malgré le décor notifié tant qu’à la voie judiciaire à la voie administrative de ses avocats qu’aucun autre avocat n’ait pu être ni même commis d’office, c’est ainsi que la clôture de l’information s’est déroulée sans qu’il ait été mêlé et qu’aucun de ses témoins n’ait pu être entendu et l’ordonnance de ce renvoi a été rendu sans que la notification lui ait été faite en violation manifeste de la loi des règles de procédure au point que Toumba est supposé ne pas savoir ceux pourquoi il est poursuivi, martèle Me Yomba.

Pour finir son intervention, il a indiqué que c’est dans ce désespoir, cet abandon qu’une sévère pathologie d’hernie s’est emparé de son client qui trouve pas de traitement après que les médecins aient parlé de l’urgence qu’ils mèneront des procédures pour que leur client soit libéré de toute urgence, conclut-il.

Share Button
Précédent «
Suivant »

Journaliste-Reporter 622 50 35 59

Laisser un commentaire