Sécurité routière : La société civile s’implique pour la réussite du plan d’urgence

  • Publiée par Redaction
  • 10 octobre 2017 0 h 38 min
  • 0

Il y a de cela plusieurs jours depuis que le ministère de la sécurité et de la protection civile a lancé le plan d’urgence de la sécurité routière. Pour la mise en œuvre de ce plan, les organisations de la société civiles apportent leur soutien qui consiste à déployer ces membres sur le terrain pour sensibiliser les citoyens guinéens sur les dangers liés aux accidents de la route. Huit ONGs sont impliquées dans cette sensibilisation en collaboration avec le ministère de la sécurité et de la protection civile, soit 25 membres par ONG qui ont tous suivis une formation avant d’être déployé sur le terrain. Ses animateurs étaient visibles ce lundi 09 octobre 2017, dans les rues de Kaloum et la commune de Matam précisément dans les marchés, sur les artères des routes et même dans les quartiers. Cette mission visait les vendeurs et vendeuses ambulants ou assis sur les artères de la route, les conducteurs des véhicules, les passants et autres.

Pour Souleymane Boula, coordinateur de la sécurité routière de Bambeto et superviseur des animateurs de Kaloum, cette mission de sensibilisation touche tout Conakry, aujourd’hui nous sommes à Kaloum et Matam les prochains jours ça sera les autres communes. C’est à tour de rôle que nous menons cette activité. Avant, les citoyens se réveillaient avec des tables brûlée et autres nous avons mis fin à ça comme le disait notre ministre Kabelè Camara, mais plutôt il sera questions d’impliquer les ONG pour la sensibilisation. Parce que nous ne voulons plus perdre des citoyens comme à Bambeto, ou encore à Enta.

Un des animateurs approché, Camara Ismaël du groupement Monèba affirme qu’actuellement le taux de mortalité est lié aux accidents, suite au mauvais positionnement des vendeuses, la mauvaise conduite des chauffeurs, mais aussi le mauvais comportement des citoyens et voilà pourquoi nous sommes là pour sensibiliser les citoyens afin de sauver leur vie. C’est pas du tout facile ce que nous faisons mais les formateurs nous ont dit quand un citoyen est fâché de ne pas forcer la situation.

Un Citoyen qui a suivit les conseils de ses animateurs salue l’initiative et promet de respecter les consignes données. Traoré Demba chauffeur invite les autres citoyens à se conformer aux directives édictées par ces agents sur le terrain.
Dans la perspective, une autre équipe des animateurs sera sur le terrain, pour déguerpir les citoyens le long des artères de la route, mais aussi réglementé la circulation et sanctionnés les mauvais stationnements.

Oumar Camara
666620957

Share Button
Précédent «
Suivant »

664 71 82 86

Laisser un commentaire