Transport : la société de contrôle technique automobile et cyclomoteur SOCOTRAC organise une journée porte ouverte de contrôle technique de véhicule des usagers.

  • Publiée par Guineesynthese
  • 7 mai 2018 0 h 24 min
  • 0

Pour réduire le nombre d’accidents de circulation liée aux problèmes  techniques des véhicules, un contrôle technique gratuit des véhicules a été organisé ce samedi 5 mai 2018 à Conakry. Une initiative du garage SOCOTAC, (société de contrôle technique automobile et cyclomoteur) situé dans le quartier coleah domino commune Matam. Plusieurs citoyens ont soumis leurs engins à cet exercice de contrôle.

Pour le directeur technique de la SOCOTAC « l’objectif de cette initiative c’est de faire découvrir aux gens c’est quoi le contrôle technique. On l’a un peu mystifié aux gens, donc nous on veut les montrer a quoi ça sert et que quand la réglementation va rentrer en vigueur que chacun puisse venir sans surprise avec leur véhicule. C’est le moyen de prévention le plus efficace pour l’automobile, c’est le moyen de prévention à la base recommandée par les constructeurs aux Etats, et les Etats ont fini par le rendre obligatoire. Chez nous (Guinée) plus tard c’est le ministère des transports va  fixer les prix de contrôle pour chaque garage» affirme  Mr ;;;.

Sur les procédures de contrôle le directeur technique dira  « quand on reçoit un véhicule nous avons deux étapes, il ya une partie qui est visuelle qui visite tout ce qui est liée à l’éclairage du véhicule, il ya une qui est lié aux appareils de mesure sur lesquels les  véhicules passent les suspensions de freinage et les parallélismes ou le contrôle va contrôler tout ce qui est liaison au sol lié aux vehicules, a la fin on imprime un PV, c’est ce PV qui va servir de justificatif que vous avez contrôlé votre véhicule

Nous avons associé les policiers parce que c’est eux qui seront en avale du contrôle. C’est la police qui va vérifier qui a fait son contrôle technique ou pas. C’est pout quoi ils ont été invite, d’abord à découvrir l’objet, et savoir c’est quoi le contrôle technique parce que ce sont eux qui vont contrôler sur le terrain » explique  Mr Diané.

Capitaine Jean Soropogui de la police routière apprécie cette initiative qu’il trouve salutaire « ce contrôle c’est pour nous aidés afin de détecter les véhicules qui ne sont pas en bon état. Vraiment c’est une bonne initiative, ça va nous aider, ça va aider aussi la population, ça va diminuer l’accident de la route. Parce que quand les véhicules sont en bon état ça nous épargnent des accidents. Ça nous permettra d’avoir les références du véhicule, les renseignements, carte grise et tout comme ça en cas de problème ils vont nous fournir des informations. Et aussi après le contrôle chaque propriétaire de véhicules qui ne sera minus du reçu du garage sera demandé de se retourner au garage pour le contrôle, quand ça va s’expirer aussi on va te demande d’aller faire le contrôle de ton engin » souligne Capitaine Sorovogui.

Madame Camara Mahawa a fait la visite technique de  son véhicule, elle invite tous les propriétaires des voitures de se prêter à cet exercice qui va sauver leur vie « j’étais venu pour la visite technique de mon véhicule, c’est une amie quia partager l’information, vraiment c’est quelque chose qu’on attendait, on circule sans savoir quels sont les problèmes que nos véhicules ont. Moi ma voiture je circulais avec elle, mais il ya beaucoup de problèmes que je ne savais pas, je m’apprêtais à effectuer un voyage à l’intérieur du pays avec elle, mais vue tout ce qu’ils m’ont montré ici je ne peux pas prendre le risque de la faire sortir de Conakry sans aller résoudre ces problèmes. Donc je demanderais à tout guinéen qui tient à sa vie de faire un tour dans les garages pour la visite de son véhicule, ça ne prend que 35 minutes de notre temps et ça nous sauve la vie donc c’est le message là que je vais passer a tout le monde ».

La République de Guinée compte plus 600.000 de véhicules sur sol, selon les réglementations de l’Etat guinéen la voiture de moyen de 8 ans sera contrôlée une fois dans l’année, les véhicules de plus de 8 ans deux fois dans l’année.

 

 

 

Share Button
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire