Urgent: un nouvel effondrement de ponts à l’intérieur du pays.

  • Publiée par Guineesynthese
  • 7 juillet 2018 10 h 36 min
  • 0

Le vent d’écoulement des points de franchissement continue à souffler un peu partout dans le pays. Après Linsan et Kassonya c’est à la route Kankan-Kerouané-Kissidougou de perdre ce samedi deux de ses points de franchissement. Il s’agit de celui sur le fleuve « Djassa » et celui sur le fleuve « Milo ».

Alors que le calvaire de Linsan et de Kassonya sont loin de prendre fin, un autre fait son début sur la route reliant Kankan à Kerouané et sur la piste rurale allant de Kerouané à Kissidougou. Ces infrastructures qui ont cédé sous l’effet des fortes pluies sur la région datent de nombreuses années. Sous aucun des régimes qui se sont succédés depuis 1984 elles n’ont connu une véritable réhabilitation.

Sur place, les conséquences se ressentent déjà. Le trafic est à l’arrêt au niveau des deux ponts effondrés. Les véhicules en provenance de Kankan n’atteignent pas Kerouané. Même état de fait pour ceux en partance pour Kankan à partir de Kerouané. D’après plusieurs témoignages, il n’y aurait aucune possibilité d’ouvrir des passages provisoires comme ça a été le cas à Linsan et Kassonya. Ce qui amène à dire que la circulation pourrait rester longtemps coupée entre Kankan et Kerouané ainsi que de Kerouané à Kissidougou.

A signaler que des ponts en risque de s’écouler sont un peu partout dans le pays.

Oury Maci Bah

Share Button
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire