Ville morte de l’opposition républicaine : la route le prince à l’image d’un ….

La journée ville morte appelée par l’opposition ce mercredi 07 novembre 2018 a été partiellement suivie à Conakry. Sur l’autoroute Fidèle Castro, la circulation était normale, tandis que sur la route Le prince, la circulation était perturbée depuis tôt le matin et des affrontements ont été enregistrés entre force de l’ordre et des jeunes. Le grand marché de Madina n’a pas connu son engouement habituel. A Kaloum, l’administration a fonctionné normalement.  

Cette journée ville morte appelée par les adversaires d’Alpha Condé a commencé tôt le matin sur la route le prince. Des jeunes ont érigé des barrages sur cet axe et ont empêché toute circulation surtout sur le tronçon cosa- Bambéto. Vers 10h des affrontements ont eu lieu  à Cosa entre forces de l’ordre et jeunes en colère. Conséquences, deux manifestants seraient blessés par balle. Sur cet axe seul les motards assuraient presque la mobilité des citoyens. A l’autoroute fidele Castro, les activités se sont déroulées normalement même si les séquelles de la ville morte se faisaient sentir surtout au grand marché de Madina où plusieurs boutiques et magasins sont restés fermés.

A Kaloum comme d’habitude, l’administration a fonctionné normalement mais il est important de souligner que l’ambiance du centre ville n’est pas comme à l’accoutumé. Sur le littoral Lambanyi Taouyah dans la commune de Ratoma, la circulation était fluide, boutiques et magasins étaient ouverts. Les banques et stations service fonctionnaient comme d’habitude.

Share Button
Précédent «
Suivant »

Journaliste Reporter d'Image 626 02 06 92/669 95 37 01

  • facebook

Laisser un commentaire